La minijupe dans le métro déconseillée aux femmes de Pékin

La minijupe dans le métro déconseillée aux femmes de Pékin
La minijupe dans le métro déconseillée aux femmes de Pékin
D'après l'agence Reuteurs, la police de Pékin conseillerait vivement aux femmes qui se déplacent en transports en commun de se couvrir afin d'éviter le harcèlement sexuel.
A lire aussi
Nouvelle femme de cinéma : les confidences de Katharina Mückstein
News essentielles
Nouvelle femme de cinéma : les confidences de Katharina...

Ne pas trop se dévêtir pour prendre le métro ou le bus ? C'est ce que conseille la Police de Pékin aux femmes qui prennent les transports en commun. Ces conseils prodigués par le département trafic du Bureau de la sécurité publique de Pékin et repris par le China Daily, tendraient à limiter le harcèlement sexuel dans les transports. Journaux et sacs pour protéger les cuisses sont donc recommandés par l'autorité qui demande aussi aux femmes de renoncer aux minijupes et de choisir une place sécurisée dans le bus

À Pékin, le harcèlement sexuel peut coûter 15 jours de détention ; faute de caméras de surveillance dans les bus de la capitale asiatique, les victimes ont souvent du mal à prouver les faits de harcèlement, d'attouchements ou de violences dans les transports en commun.

Camille Coutant

VOIR AUSSI

Le harcèlement sexuel, la nouvelle plaie d'Égypte
Les femmes interdites de minijupe au Swaziland
Une femme se balade nue dans les transports allemands - vidéo