Sama El Masry, une danseuse du ventre contre les Frères musulmans égyptiens

Sama El Masry, une danseuse du ventre contre les Frères musulmans égyptiens
Sama El Masry, une danseuse du ventre contre les Frères musulmans égyptiens
Appréciée des pro-Sissi et détestée des pro-Morsi, Sama El Masry cultive l’art du buzz. Figure de proue de la révolution anti-Morsi, la danseuse égyptienne soutient le coup d’Etat de l’actuel président Sissi et mène une guerre acharnée contre les Frères musulmans.
A lire aussi
#NotInMyName : les musulmans britanniques se mobilisent contre l'État islamique
angleterre
#NotInMyName : les musulmans britanniques se mobilisent...


Avec son déhanché, Sama El Masry a le sens du rythme mais aussi un grand sens de l’humour. Star égyptienne du petit écran, danseuse et actrice, elle est aussi une fervente admiratrice du Général Sissi et de son coup d’Etat du 3 Juillet 2013. Sa bête noire sont les Frères musulmans d’Egypte qu’elle n’hésite pas à tourner en ridicule dans des vidéos satiriques.

Sama El Masry s’est adressée à Obama dans une vidéo

Sur fond de musique orientale et quelques pas de danse, Sama El Masry adresse en juillet 2013, un message clair aux Etats-Unis et en particulier aux Président Obama : « Obama, ta mère et ton père et tous les autres. Nous sommes l’Égypte, nous sommes la Civilisation et vous n’avez pas de conseils à nous donner. Gardez votre aide financière et allez voir ailleurs (…) ». Le président américain, tantôt voilé, tantôt barbu, parfois même défiguré dans des photomontages, est considéré par l’Égyptienne comme un terroriste ne valant pas mieux que les Frères Musulmans, parti du président déchu Morsi, dont elle se moque aussi. Même l’ambassadrice américaine au Caire est visée et traitée de « vieille p*te ». El Masry conclut sa vidéo par cette phrase : « Quand l’Égypte parle, l’Amérique devrait se la fermer ». La petite chanson satirique a été vue plus de 830 000 fois. La voici (sous-titrée en anglais).


Sama El Masry, une répulsion des Frères musulmans et l’ex-femme d’un d’entre eux

On l'aura compris, Sama El Masry nourrit une haine profondepour le parti islamiste égyptien. Pourtant, la célèbre danseuse orientale a déjà eu une relation avec l’un d’entre eux et pas n’importe lequel. Elle a en effet été mariée avec le député salafiste Anwar Al-Balkimi, surnommé le « Pinocchio du Parlement ». Un secret bien gardé par les Frères musulmans jusqu'à ce que la chanteuse le révèle... 

Sama El Masry prépare une vengeance politique

Et El Masry ne compte pas s'arrêter là : "Je me présenterai aux élections [parlementaires], et j’espère les remporter pour pouvoir montrer tous les jours aux Frères musulmans qui ils sont vraiment", a-t-elle déclaré récemment au site d'infos égyptien Al-Masry Al-Youm. La star compte également jouer un spectacle intitulé "Ayou Bah" précisant qu’il s’agira de "dévoiler tous les traîtres et les espions" au sein des Frères musulmans. Sama El Masry, un nom dont on devrait entendre parler dans les semaines à venir.

>> Faut-il avoir peur des islamistes au pouvoir ? Participez au débat <<

Nour Khuja