Slutwalk : la « marche des salopes » avance à grands pas

Slutwalk : la « marche des salopes » avance à grands pas
Slutwalk : la « marche des salopes » avance à grands pas
La slutwalk, littéralement « marche des salopes », est un mouvement qui vise à dénoncer l'idée selon laquelle les viols de femmes sont provoqués par les tenues des victimes. Ces manifestations comptent de plus en plus de participantes, partout dans le monde.
A lire aussi
Ces droits des femmes qui pourraient avancer en 2019
News essentielles
Ces droits des femmes qui pourraient avancer en 2019


France, Angleterre, Brésil, Inde, Corée du Sud… Les « salopes » sont partout. Le mouvement de protestation Slutwalk « la marche des salopes » attire de plus en plus de femmes. Le but de ces manifestations ? Protester contre l’idée machiste que les viols sont provoqués par l’accoutrement des victimes. Pour cela, rien de plus simple : se balader dénudée ou en tenue aguicheuse avec des slogans choc, pour montrer à ces messieurs que oui, la femme s’habille comme elle veut.

« Je suis un être humain, pas un sandwich ». C’est ce qu’a écrit une Brésilienne, alors qu’elle manifeste en sous-vêtements. « Ne pas toucher » peut-on lire sur le décolleté d’une Sud-Coréenne. En France, pendant l’affaire DSK, de nombreuses révoltées clamaient « nous sommes toutes des femmes de chambre ». Mais d’où vient ce mouvement ?
La slutwalk est née à Toronto, le 3 avril dernier, après qu’un policier ait conseillé à des étudiantes d’éviter de « s’habiller comme des traînées si elles ne voulaient pas se faire agresser ». Effet boule de neige assuré, la marche des salopes s’est propagée à grande vitesse dans le monde entier. Le dernier appel à la manifestation a été lancé au Maroc, via Facebook. La page « Marocco Slutwalk » compte déjà plus de 4 000 participantes.

Nicolas Pouilley

(Source : lexpress.fr)

VOIR AUSSI

Viol conjugal : le Collectif féministe contre le viol lance une campagne choc
Le dossier de Terrafemina sur les violences faites aux femmes
Nouvelle plainte pour viol contre le père d’accueil de Laetitia et Jessica Perrais
DSK : une manifestation contre le sexisme

Dans l'actu