Voile intégral : l’interdiction adoptée par le Parlement

Voile intégral : l’interdiction adoptée par le Parlement
Voile intégral : l’interdiction adoptée par le Parlement
Le voile intégral dans les lieux publics sera bientôt de l’histoire ancienne. Le Parlement a en effet définitivement adopté le projet de loi prohibant, dans l’espace public, le port du niqab et de la burqa.
A lire aussi
"The Period Game", le jeu de société pour parler des règles aux ados
News essentielles
"The Period Game", le jeu de société pour parler des...

Depuis le 14 septembre, la France est le premier pays européen à procéder à l’interdiction généralisée du voile intégral dans les lieux publics. Six mois de « pédagogie » et de « médiation » ont toutefois été prévus avant l’entrée en vigueur de cette mesure, au printemps 2011. Un délai indispensable sachant que, selon les estimations officielles, le voile intégral est porté par près de 1900 femmes en France.
Susceptible de stigmatiser des millions de musulmans, le texte ne vise pourtant pas exclusivement  le voile islamique. Il réprouve d’une manière générale « la dissimulation du visage dans l’espace public » (commerces, transport, parcs, cafés, etc.) ou « affectés à un service public » (mairies, écoles, hôpitaux…).
Nos voisins européens pourraient rapidement suivre notre exemple. En effet, une mesure similaire est déjà en cours d’adoption en Belgique.

Marie-Laure Makouke

POUR EN SAVOIR PLUS :

Burqa : diversité doit rimer avec laïcité

La burqa n'a aucune importance

Burqa et voile islamique au travail