Une policière lesbienne se voit refuser un congé naissance

Une policière lesbienne se voit refuser un congé naissance
Une policière lesbienne se voit refuser un congé naissance
C’est une première dans l’histoire de la police : une policière lesbienne s’est vue refuser un congé naissance par sa hiérarchie. Une affaire qui mobilise l’association des policiers homosexuels.
A lire aussi


Sa compagne avec qui elle est pacsée ayant eu un bébé, une policière dans le Rhône demande trois jours de congé naissance à sa hiérarchie, laquelle refuse catégoriquement au motif que ce type de congé n’est accordé qu’à des pères.
Flag, l’association de défense des homosexuels dans la police, conteste cette décision et se prépare à écrire au ministre de l’Intérieur Claude Guéant. Elle pointe ainsi que la policière en question n’a pas réclamé un congé paternité (11 jours) mais un congé naissance. De plus, l’association gay redoute que la décision de la police du Rhône ne défavorise d’autres fonctionnaires de police homosexuels. Car jusqu’à maintenant, soit le congé naissance était accordé sans que cela se sache, soit il n’était tout simplement pas demandé. A noter qu’en Belgique, le congé paternité est accordé à la deuxième mère.

(Source : AFP)

Crédit photo : Hemera

VOIR AUSSI

Adoption : une lesbienne obtient un agrément
Le premier mariage lesbien français
Les entreprises françaises ne sont pas « gay friendly »