Présidentielle 2012 : les 60 engagements de François Hollande

Présidentielle 2012 : les 60 engagements de François Hollande
Présidentielle 2012 : les 60 engagements de François Hollande
Dans cette photo : François Hollande
François Hollande, candidat socialiste à la présidentielle, dévoile ce matin ses « 60 engagements pour la France » dont le coût atteindra 20 milliards d'euros en 2017. L'objectif principal est de supprimer le déficit de la France à la fin de son quinquennat. Voici les points à retenir.
A lire aussi
3 choses à faire pour savoir si la boîte qui veut vous engager est saine
News essentielles
3 choses à faire pour savoir si la boîte qui veut vous...


40 pages pour 60 engagements : le programme du candidat socialiste François Hollande est désormais connu. Il lui reste 87 jours pour le défendre.

Commençons par les chiffres : François Hollande promet que si ses engagements coûteront 20 milliards d’euros à l’horizon 2017, cela ne devrait pas l’empêcher d’atteindre son objectif « zéro déficit » dans 5 ans. Le candidat socialiste table en effet sur l’annulation de 29 milliards d'euros de niches fiscales afin de gonfler ses recettes.

Comme affirmé dimanche dernier lors de son discours au Bourget, François Hollande fait de l'éducation et la jeunesse sa priorité. Il promet donc la création de 60.000 postes dans ce secteur sur 5 ans, veut augmenter de 25% l'allocation de rentrée scolaire dès septembre prochain. François Hollande s’engage à ce que les moins de 3 ans puissent être accueillis en maternelle, et à ce que les collégiens et lycéens en difficulté bénéficient d’un accompagnement personnalisé.

Sur le plan économique, on décèle quelques mesures phares qui devraient rythmer les débats politiques dans les mois à venir. La grande réforme fiscale de François Hollande passera comme prévu par la fusion à terme, de l'impôt sur le revenu et de la CSG dans le cadre d'un prélèvement simplifié sur le revenu et la création d'une tranche supplémentaire de 45% pour les revenus supérieurs à 150.000 euros par part.

Pour lutter contre la crise, le candidat fait la part belle aux PME, avec la création d'une Banque publique d'investissement et une refonte de l'impôt sur les sociétés au profit de ces entreprises. Il précise aussi les contours du nouveau « livret d'épargne industrie » entièrement dédié au financement des PME, qui sera conjugué avec le doublement du plafond du livret développement durable. Celui-ci passera de 6.000 à 12.000 euros. Les banques, elles, sont en ligne de mire : la taxation de leurs bénéfices augmente de 15%.

Principale mesure pour lutter contre le chômage, le fameux « contrat de génération » qui prévoit l’embauche d’un jeune contre le maintien d’un emploi senior. 150 000 « emplois d’avenir » doivent être créés pour les jeunes des banlieues (le projet PS en prévoyait le double).
Aucune mesure ne concerne particulièrement les retraites et leur financement.

Concernant le logement, François Hollande souhaite que 2,5 millions de logements intermédiaires, sociaux et étudiants soient construits, dont 150 000 logements très sociaux, grâce au doublement du plafond du Livret A.

Par ailleurs, le candidat à la présidentielle réaffirme sa position en faveur du mariage et de l’adoption pour les couples homosexuels, du non-cumul des mandats. Il promet qu’il introduira une part de proportionnelle pour les législatives et qu'il accordera le droit de vote aux élections locales aux étrangers.

(Source : AFP)
Crédit photo : AFP

Présidentielle 2012

VOIR AUSSI

Discours de François Hollande : des réactions violentes
François Hollande en tête sur Twitter
Sondage Présidentielle 2012 : Sarkozy aurait une meilleure stature que Hollande