Bayrou sur France 2 : le candidat du MoDem croit au second tour

Bayrou sur France 2 : le candidat du MoDem croit au second tour
Bayrou sur France 2 : le candidat du MoDem croit au second tour
Dans cette photo : François Bayrou
Invité sur le plateau de l'émission « Des paroles et des actes » hier soir sur France 2, François Bayrou a déroulé l'essentiel de son programme. Plus déterminé que jamais, le patron du MoDem a condamné ses deux adversaires.
A lire aussi
Rejoué : cette association écolo donne une seconde vie aux jouets
News essentielles
Rejoué : cette association écolo donne une seconde vie...


François Bayrou était l'invité de David Pujadas hier dans l’émission « Des paroles et des actes ». Le candidat du MoDem a rappelé l'essentiel de son programme, insistant sur ses propositions en matière économique, centrées sur la rigueur. Il a annoncé notamment les niches fiscales qu'il supprimerait : la défiscalisation des heures supplémentaires, la « niche Copé » ou encore la déductibilité de l'emprunt pour les LBO. Les autres niches seraient globalement « rabotées » de 15%. L'ancien troisième homme de 2007 n’a pas ménagé ses deux principaux rivaux. Le premier incarne la « division », le second, l'« illusion », a-t-il estimé. Il s’en est pris à Nicolas Sarkozy, jugeant que « la recherche de la division du peuple, c'est un très grave danger pour la France ». Dans la deuxième partie de l’émission, François Bayrou a débattu avec Manuel Valls qui a rappelé les points communs entre le candidat du MoDem et François Hollande.

François Bayrou n’envisage pas l'échec
À quarante-cinq jours du premier tour, François Bayrou semble plus déterminé que jamais, malgré des intentions de vote qui stagnent entre 12 et 15 %. C’est « un bon socle », s’est rassuré le centriste. À la question s'il pourrait, lui aussi, quitter la politique en cas d'échec. « Certainement pas! », a-t-il répondu ajoutant n'avoir « jamais envisagé l'échec ». Et il ajoute : « Je ne crois pas que la politique soit une carrière (…). C'est autre chose. Lorsqu'on y croit, c'est un engagement pour défendre un pays et des idées. » Surtout, « l'hypothèse, pour moi, de ne pas être au second tour n'existe pas ». Convaincant ? Pour ses proches, François Bayrou a réussi l’exercice. Selon eux sa force résiderait dans sa « cohérence ». Mais cette cohérence peut aussi devenir une faiblesse. « Contrairement à d'autres, pour ne citer qu'Hollande, Bayrou n'est pas dans la surenchère de promesses intenables. C'est vrai, peut-être devrait-il être plus dans une démarche de produits d'appel et créer ainsi un buzz positif autour de ses propositions », observe l'eurodéputé Robert Rochefort.

(Source : Le Monde)

VOIR AUSSI

François Bayrou se veut le candidat des agriculteurs
François Bayrou donne un nouveau souffle à sa campagne
François Bayrou, candidat du MoDem
Sondage Présidentielle 2012 : Hollande et Sarkozy en recul