Présidentielle : le match des ambitieuses

Présidentielle : le match des ambitieuses
Présidentielle : le match des ambitieuses
Dans cette photo : Nathalie Kosciusko-Morizet
Sur le ring de la campagne présidentielle, les femmes sont en première ligne : NKM, Valérie Pécresse, Najat Vallaud-Belkacem, Cécile Duflot… elles sont dans la bataille, avec déjà un œil rivé vers 2017, comme l’explique notre éditorialiste Sonia Mabrouk.
A lire aussi
Présidentielles 2017 : les propositions des candidats pour les droits des femmes
News essentielles
Présidentielles 2017 : les propositions des candidats...


C’est un peu le match dans le match. Derrière le combat des prétendants à l’Elysée, se dessine une autre bataille, celle des ambitieuses. Elles sont jeunes tout en étant expérimentées, coriaces sans tomber dans l’excès, techniciennes hors pair sur leurs dossiers et surtout, prêtes à gravir tous les échelons de la politique. De la surdiplômée Nathalie Kosciusko-Morizet à la très fraîche Najat Vallaud-Belkacem, en passant par la valeur sûre Valérie Pécresse sans oublier la piquante Cécile Duflot, toutes ont su se rendre indispensables dans leurs camps respectifs.

A droite, le match est serré tant les deux femmes se ressemblent. Brillantes, féminines et habiles politiquement, elles ont réussi l’exploit de devenir des étoiles montantes du sarkozysme sans participer à la cour de l’Elysée. Entre Valérie Pécresse l’énarque et NKM la polytechnicienne, la barre est haut placée. Mais c’est bien cette dernière qui a devancé tout le monde en devenant, à la surprise générale, la porte-parole du candidat Sarkozy. Après des débuts de campagne hésitants, NKM s’est rôdée sans toutefois se départir de sa désormais légendaire prudence. Car si la dame défend becs et ongles son candidat, elle ne veut surtout pas égratigner son image avant 2017.

A gauche, la porte-parole de François Hollande est l’exemple parfait de la méritocratie républicaine. Mais ne le dites surtout pas à Najat Vallaud-Belkacem. La jeune femme assume ses origines et son parcours mais ne veut pas en être l’otage. Propulsée très haut dans l’équipe du candidat socialiste, elle veut d’abord acquérir une pleine légitimité aux yeux de tous ses mentors politiques.

Elle aussi cherche à prendre plus de densité et d’épaisseur. C’est dans ce but que la verte Cécile Duflot potasse chaque jour ses dossiers en attendant son heure après l’aventure ou la mésaventure Eva Joly à la présidentielle. Car une chose est sûre, pour Nathalie, Valérie, Najat ou Cécile, l’échéance 2017 se prépare dès aujourd’hui. Les ambitieuses ne se feront aucun cadeau mais surtout, elles le savent bien : ils ne leur feront aucun cadeau. Les ambitieux de 2017 sont aussi dans les starting-blocks.

Crédit photo AFP

VOIR AUSSI

L’élection présidentielle, une histoire de couples ?

Marine Le Pen : pourquoi sa campagne s'essouffle ?

François Hollande/Nicolas Sarkozy : opposition frontale

Présidentielles française et américaine : mêmes combats ?

La vraie-fausse entrée en campagne de Nicolas Sarkozy

Parrainages 2012 : Marine Le Pen bluffe-t-elle ?

Présidentielle 2012 : Docteur Jean-Luc et Mister Mélenchon