Les féministes se mobilisent derrière François Hollande

Les féministes se mobilisent derrière François Hollande
Les féministes se mobilisent derrière François Hollande
Dans cette photo : François Hollande
Quelque 150 féministes issues de la société civile ont lancé un appel à voter François Hollande, le candidat le mieux à même selon elles d'assurer l'égalité femmes-hommes.
A lire aussi


« Les droits des femmes passent par la gauche ». C’est ce qu’estiment quelque 150 féministes qui ont lancé un appel à la mobilisation derrière le candidat socialiste en vue du second tour de l’élection présidentielle.
C’est dans un texte publié sur le site de Libération que ces féministes, rassemblées derrière Caroline de Haas, fondatrice d’Osez le féminisme, Françoise Picq et Martine Storti, reconnaissent les initiatives prises par François Hollande pour assurer l’égalité hommes-femmes et saluent notamment sa promesse de rétablir un ministère du droit des femmes s’il est élu. « Sa volonté de lutter contre la précarité pour revaloriser les métiers dits « féminins » et d'instaurer un forfait contraception pour les mineures sont également des points déterminants », indique Caroline de Haas. « La gauche est une alliée intrinsèque de la lutte des femmes pour leur Libération parce qu’elle a pour but l’émancipation de chaque individu », affirme le texte. Cet appel a déjà été signé par 150 personnalités, parmi lesquelles l'écrivain Laure Adler, la réalisatrice Zabou Breitman, l'avocate Gisèle Halimi ou le comédien Philippe Torreton.
« Nous serons là pour lui rappeler ses engagements », a prévenu Mme de Haas. Car « la bataille pour faire reculer les oppressions et les stéréotypes sera rude, y compris si la gauche gagne ».

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Inégalités et droits des femmes : François Hollande répond à Terrafemina
Nicolas Sarkozy répond à Terrafemina sur les inégalités et droits des femmes
Les féministes interpellent les candidats à la présidentielle
« Manifeste féministe » par des hommes qui n'ont pas peur des femmes
Présidentielle : la campagne d'Osez le féminisme