Manifestation catholique anti-IVG à Lyon

Hier, entre 400 et 600 personnes ont marché en cortège au rythme de chants religieux entre la place Carnot et la basilique Notre-Dame de Fourvière à Lyon pour protester contre l'avortement.
A lire aussi


C'est la quatrième année que les anti-IVG défilent derrière une banderole unique où on pouvait lire « prions pour les victimes de l'avortement ». À Lyon hier, ils étaient entre 400 et 600, de nombreuses familles avec leurs enfants, des jeunes et cinq prêtres, à entonner des chants religieux et à réciter le Notre Père pour s’opposer fermement aux projets du nouveau président de la République sur l’avortement, le mariage homosexuel et la fin de vie. Quelques jours auparavant, ils avaient reçu le soutien de l’archevêque de Lyon, le cardinal Philippe Barbarin.

À l’intérieur du cortège, deux militantes d’Osez le féminisme prenaient des notes et envisageaient déjà d’organiser une contre-manifestation l’an prochain pour dénoncer cette action « qui va à l’encontre du droit des femmes ». Une manifestation concrétisée hier sur le parcours de la procession par un groupement d’une dizaine de jeunes, encerclé par la police : « Fachos, réacs, hors de nos vies, avortement libre et gratuit » répétaient-ils à l’envi. Pour rappel, il y a en France chaque année près de 200 000 avortements pour 800 000 naissances.

À l’appel de l’institut Civitas, entre 1500 et 6000 personnes, ont également défilé hier dans les rues de Paris pour s’opposer aux propositions de François Hollande.

Laure Gamaury

Avec AFP
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

IVG : une femme sur deux est mal informée
La loi Bachelot est-elle en train de tuer les centres d’IVG ?
Le recours à l’IVG est plus difficile en été
Mariage gay : 63% des Français disent oui