Violences faites aux femmes : 2,5 millions de victimes en France

Violences faites aux femmes : 2,5 millions de victimes en France
Violences faites aux femmes : 2,5 millions de victimes en France
Si l'on en croit les chiffres de Solidarité Femmes, 2,5 millions de femmes seraient victimes de violences conjugales en France. Pour mettre un terme à ce fléau, le réseau souhaite multiplier les campagnes de prévention et d'information dans les médias mais aussi au niveau local.
A lire aussi
Ligue du LOL : comment la Force juridique de la Fondation des Femmes aide les victimes
News essentielles
Ligue du LOL : comment la Force juridique de la Fondation...


42 140 : c'est le nombre d’appels traités en 2011 par le 3919, le numéro dédié aux violences conjugales, selon les données fournies par le réseau Solidarité Femmes, qui regroupe les associations engagées dans les violences faites aux femmes.

Dans 96 % des cas environ, les appels concernaient des cas dans lesquels une femme était victime de la violence d’un homme. Une situation qui ne s’inversait que dans 2 % des appels. S’agissant du profil des victimes, 47 % étaient âgées de 30 à 50 ans mais 27,3% avaient moins de 30 ans. Le réseau constate d’ailleurs une hausse de 2,4 % sur un an, des appels concernant cette catégorie de la population. De plus, en rapportant les données recueillies aux chiffres de l'Insee, Solidarité Femmes a évalué à près de 2,5 millions de personnes, soit 9,1 % de la population féminine française, le nombre de femmes victimes de violences conjugales. Parmi elles, seules 9 % auraient porté plainte en 2011, et 18 % auraient obtenu un certificat médical.

À noter également que les violences subies prennent plusieurs formes. Elles sont psychologiques dans 87,8 % des cas, physiques (79,4 %), verbales (72,3 %), économiques (7,5 %) ou encore sexuelles (6 %), certaines femmes subissant plusieurs types de violences. En outre, selon le réseau, 15 % des enfants résidant dans un domicile où s'exercent des violences en feraient également l’objet.

Enfin, alors que Solidarité Femmes relève que le nombre d'appels est étroitement lié aux campagnes d'information, il semble que dans près des trois quarts des cas, ce soient les victimes elles-mêmes qui contactent le 3919. En 2011, les auteurs de ces violences n’étaient que 86 à composer ce numéro, contre 92 en 2010. Ainsi, pour que les victimes aient toutes le réflexe de contacter cette plate-forme anonyme et gratuite, le réseau milite pour que des rappels réguliers soient effectués dans les médias mais aussi au niveau local, via les services de police, justice, santé ou des collectivités.

Crédit photo : Stockbyte

VOIR AUSSI

Violences conjugales : un enfant pour décrire le calvaire de sa maman-Vidéo
Violences conjugales : « J'ai failli tuer mon ex-femme », Frédéric Matwies
Une loi pour lutter contre la violence psychologique
Maltraitance : 6 300 cas de violences physiques envers des enfants par an