Procès Kerviel : cinq ans de prison ferme requis pour l'ex-trader

Cinq ans de prison ferme ont été requis contre Jérôme Kerviel, l'ancien trader jugé pour avoir causé la perte de 4,9 milliards d'euros en 2008 à la Société Générale. L'avocat général Dominique Gaillardot avait demandé à la Cour l'application de cette peine, la qualifiant d'« exemplaire et dissuasive ».
A lire aussi


Une peine de cinq ans de prison ferme a été requise mercredi pour l’ancien trader Jérôme Kerviel, rejugé responsable de la perte de 4,9 milliards d’euros en 2008 par la Société Générale. Suite à un premier procès en 2010, il avait été condamné à cinq ans de prison dont trois ferme, ainsi qu’à rendre le montant perdu en tant que dommages et intérêts. Le procureur avait alors requis cinq ans dont quatre ferme, et l’avocat général Dominique Gaillardot avait dit à la Cour d’appel que leur décision serait « exemplaire et dissuasive », avant de qualifier l’accusé de « pervers et manipulateur ».

Les avocats de la Société Générale avaient demandé à la Cour d’appel d’acter la condamnation de Jérôme Kerviel à rembourser 4,9 milliards d’euros, un montant impossible à payer. Lors de son procès en appel, le trader (qui aurait pris à l'insu de sa hiérarchie des positions spéculatives sur des indices boursiers pour des montants de dizaines de milliards d’euros, les dissimulant par des opérations fictives) s’est dit victime d’une machination : la Société Générale aurait profité de lui pour masquer des pertes de l’organisme dues aux « subprimes ».

Alexandra Gil

(Avec AFP)
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Moody's : 3 banques françaises dégradées à la note « A2 »
Moody's dégrade les notes de la Société Générale et du Crédit Agricole


L'INFO DES MEMBRES

Renforcement des fonds propres à la Société Générale