Marine Le Pen est une « petite bourgeoise » pour Jean-Marie

L'ancien président du Front National n'y va pas de main morte avec sa fille Marine : dans un entretien au Times, il la décrit comme une « petite bourgeoise », raison pour laquelle, selon lui, elle séduit davantage les Français.
A lire aussi


« Ma fille, quoi qu'elle puisse en dire, est une petite bourgeoise ». Ce commentaire sévère, on le doit à Jean-Marie Le Pen à propos de sa fille, Marine Le Pen, présidente du Front National. C’est dans une interview publiée vendredi par le quotidien britannique The Times que le doyen des Le Pen lance cette pique cinglante à sa fille. A 84 ans, l’ancien président du Front National n’a pas l’habitude de mâcher ses mots : « Je suis un homme du peuple. Je viens d'une famille de paysans et de pêcheurs (...) J'ai été officier dans un régiment de parachutistes, j'ai eu une vie virile, c'est le moins que l'on puisse dire. Ma fille, quoi qu'elle puisse en dire, est une petite bourgeoise », assène-t-il.

M. Le Pen décrypte également la stratégie politique de sa fille : « La stratégie de Marine est de fournir à nos adversaires le moins d'angles d'attaque possibles. Par exemple, tous ces courageux et dynamiques militants qui se sont fait remarquer parce qu'ils avaient le crâne rasé ont été écartés », explique-t-il. Et d’ajouter que si sa fille a tant réussi la dédiabolisation du FN, c’est surtout parce que « c’est une femme » .

Quant à sa propre réputation, Jean-Marie Le Pen estime que son « image de diable s'est méthodiquement et avec ténacité imposée dans le monde politique français. Ma réputation d'antisémite a été créée artificiellement ». « Mais ce n'est pas Jean-Marie Le Pen qui est le diable à leurs yeux, c'est le défenseur de la Nation », a-t-il ajouté. Interrogé sur l’évolution du parti d’extrême-droite qu’il a fondé, M. Le Pen pense enfin qu’il a peu changé et qu’il reste attaché à la défense de l'Etat-nation contre la mondialisation et les « vagues déferlantes » d'immigrés musulmans. « Le maître sera l'Islam. Si les islamistes deviennent majoritaires en France, ce sera la Charia », prévient-il.

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

La colère de Marine Le Pen après la diffusion d'une vidéo de la Licra
Marine Le Pen : pourquoi sa campagne s'essouffle ?
Marine Le Pen sort les chiffres de son programme présidentiel