JO 2012 : la ministre des Sports fait de Laura Flessel une judokate

La ministre des Sports Valérie Fourneyron a confondu judo et escrime, lors d'une interview donnée à France 2 ce lundi 30 juillet, affirmant que Laura Flessel-Colovic, la porte-drapeau de la délégation française, foulait les tatamis. Un lapsus (ou une erreur d'inattention) qui lui a valu un carton jaune immédiat des intransigeants internautes.
A lire aussi
Marion Bartoli, future ministre des Sports ? - vidéo
sport
Marion Bartoli, future ministre des Sports ? - vidéo


En guise d’accueil du président de la République François Hollande à Londres, Valérie Fourneyron, qui commentait sa visite sur France 2, s’est réjouie à l’avance « de pouvoir aller voir plusieurs disciplines, qu’il s’agisse de la boxe, qu’il s’agisse d’aller au judo pour voir notre porte-drapeau Laura Flessel ». Une petite gaffe en bonne et due forme : Valérie Fourneyron a fait de Laura Flessel-Colovic une judokate, qui n’a pourtant jamais enfilé un kimono de sa vie mais manie l'épée depuis l'âge de 6 ans.

Pourtant, la ministre des Sports, même si elle occupe ses fonctions depuis seulement 2 mois, a un CV plutôt impressionnant dans le domaine du sport : ancien médecin du sport, elle a tour à tour élaboré la loi sur le dopage avant d'assurer le suivi médical de l'équipe de France de volley-ball de 1991 à 1995.

Si la confusion sur le sport de prédilection de « La Guêpe » est à coup sûr une erreur d’inattention, Valérie Fourneyron a également déclaré que les 3 médaillées françaises – Camille Muffat en or sur 400 m nage libre ; Céline Goberville, en argent, sur le tir à 10 m ; Priscilla Gneto, en bronze, en judo dans la catégorie moins de 52 kg – participaient à Londres à leur première olympiade. Or la nageuse de 22 ans était déjà présente à Pékin pour le relais 4x200 m ainsi que pour le 200 m et le 400 m 4 nages. La ministre des Sports n’a plus qu’à se replonger dans ses tablettes pour éviter une nouvelle boulette qui ravira sans aucun doute les internautes à l'affût du moindre dérapage.

Laure Gamaury

Source : leparisien.fr
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

JO de Londres 2012 : les femmes, athlètes précaires des jeux
JO de Londres 2012 : les championnes françaises à l'honneur

JO de Londres 2012 : les beaux gosses de la délégation française

JO de Londres : la pollution empêchera probablement les records