Mariage gay : François Commeinhes parle de "gays femelles"

Mariage gay : François Commeinhes parle de "gays femelles"
Mariage gay : François Commeinhes parle de "gays femelles"
« Femelles ». C'est l'adjectif employé par le maire UMP de Sète, François Commeinhes, fervent opposant à la légalisation du mariage gay, pour désigner les femmes homosexuelles ayant eu un enfant.
A lire aussi


Ce sont des propos qui ont profondément choqué les habitants de Sète, dans l’Hérault. Alors qu’il s’exprimait mardi dans le cadre d’une conférence de presse sur le mariage gay, François Commeinhes, le maire de la ville, a parlé de « gays femelles », s’agissant des femmes homosexuelles ayant eu un enfant.

« Même si j’ai beaucoup d’amis gays et que j’ai accouché des gays femelles, je ne vois pas ce que ça apporte sinon une couverture sociale. Mes adjoints le feront à ma place », a expliqué ce gynécologue de profession. Selon un communiqué de presse du Collectif contre l’homophobie (CCH), ce sont les Sétois eux-mêmes qui ont alerté l’association. Et si cette dernière reconnaît à l’élu le droit d’être opposé au mariage gay, elle lui demande de « retirer ces propos abjects et de présenter des excuses à toutes et tous ceux qu’il a offensés. Qu'il utilise le mot "femelle" pour parler des femmes homosexuelles, cela témoigne du mépris qu'il porte aux homosexuels qu'il semble considérer comme des animaux », insiste le collectif.

Une multiplication de « propos infamants »

Par ailleurs, le CCH s’inquiète depuis quelques semaines « de la multiplication des propos infamants proférés par des élus de droite pour justifier leur opposition » au mariage homosexuel et en appelle « solennellement » au secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, afin que ce dernier « condamne ces propos » et « rappelle ses troupes à l’ordre ». Contacté par l’AFP, François Commeinhes a fait savoir qu’il connaissait « la question » et que ce n'était pas des journalistes qui allaient « lui apprendre à différencier des gamètes mâles des femelles ».

Début octobre, François Lebel, maire du VIIIe arrondissement de Paris avait déclaré dans le journal municipal qu'il était nécessaire de s'opposer au mariage homosexuel pour éviter des dérives pédophiles, la polygamie et l'inceste dans un futur proche.

VOIR AUSSI

Mariage gay : L'Eglise de France rédige une prière contre la future législation
Face à face : la parenté homosexuelle en débat
Mariage gay, adoption et PMA : que dit la loi aujourd'hui ?
Mariage gay : les religions de France unies contre le projet

Plus d'actu sur : Mariage gay

Taubira traitée de "guenon" : la Manif pour tous va remanier sa charte d'action
Adoption pleinière : la première famille avec deux mamans est née
La Manif pour tous en guerre contre la théorie du genre