29% des femmes ont déjà renoncé à se soigner par manque d'argent

29% des femmes ont déjà renoncé à se soigner par manque d'argent
29% des femmes ont déjà renoncé à se soigner par manque d'argent
Alors que le 23 octobre dernier, les syndicats de médecins et l'Assurance Maladie sont parvenus à un accord pour encadrer les dépassements d'honoraires, un sondage Harris Interactive pour Grazia révèle que 29% des Françaises ont déjà dû renoncer à des soins par manque de moyens. 19% d'entre elles se sont même privées de soins gynécologiques.
A lire aussi
21% des femmes ont déjà saboté la tenue d'une amie
mode
21% des femmes ont déjà saboté la tenue d'une amie


Le 23 octobre dernier, les syndicats de médecins et la Sécurité sociale ont enfin trouvé un accord pour encadrer les dépassements d'honoraires. Pourtant celui-ci, qui sanctionne le tarif abusif au-delà de 150% du tarif Sécu, fait tousser les patients inquiets du « repère » qu’il pourrait donner aux médecins. Et pour cause, selon un sondage Harris Interactive pour Grazia, près d’un quart des Français ont déjà renoncé à des soins pour des raisons financières. Un chiffre encore plus élevé pour les femmes : 29% ont préféré ne pas se soigner faute de moyens. Au premier rang des dépenses trop coûteuses ? Les soins dentaires cités par 60% des sondés suivi par l’ophtalmologie pour 37% d’entre eux. 19% des femmes, elles, se sont même privées de soins gynécologiques.

Interrogée par Grazia, Patricia Le Corvic au Secours populaire fait un constat plus alarmant encore : « Ce qui est nouveau, c’est que des patients renoncent désormais aussi à se faire opérer ou à se procurer des médicaments en pharmacie. Ce n’est pas un choix : ils ne peuvent pas se permettre de faire de leur santé une priorité. » Que se passera-t-il alors si les prévisions de certains économistes se réalisent ? Claude Le Pen, économiste de la santé à l'université Paris-Dauphine, était très pessimiste sur le sujet dans une interview accordée à 20minutes.fr le 24 octobre dernier : « Alors qu'en 2010, le dépassement d'honoraires moyen était de 20% chez les spécialistes et de 3% chez les généralistes, leur dire qu'ils peuvent monter à 150% va peut-être les inciter à gonfler leurs honoraires ».

Crédit photo : Photodisc

VOIR AUSSI

Dépassements d'honoraires des médecins : la fièvre monte en France !
Dépassements d'honoraires : les spécialistes ont la main lourde
De 300 à 3 000 euros pour un accouchement en France