Manif anti-mariage gay : plainte de Civitas contre les Femen pour violences

Manif anti-mariage gay : plainte de Civitas contre les Femen pour violences
Manif anti-mariage gay : plainte de Civitas contre les Femen pour violences
Civitas, l'organisation à l'origine de la manifestation de dimanche 18 novembre à Paris contre le mariage homosexuel, a annoncé qu'elle porterait plainte contre les militantes de Femen. Pour Alain Escada, président de Civitas, il y aurait en effet eu une « désinformation institutionnelle sur les dérapages en marge de la manifestation ».
A lire aussi
Florence Foresti parodie "The Handmaid's Tale" contre les violences conjugales
News essentielles
Florence Foresti parodie "The Handmaid's Tale" contre les...


Après les échauffourées, dimanche, en marge de la manifestation parisienne contre le mariage pour tous, l’institut Civitas a annoncé mardi qu’il allait porter plainte contre les Femen pour « violences en réunion et avec armes » et « violences et voies de faits ». L’organisation à l’origine de ce rassemblement affirme en effet, que les féministes étaient venues pour « attaquer les manifestants de Civitas ».

Alors que les témoignages lundi de la journaliste Caroline Fourest et d’un photographe de l’AFP faisaient part d’agressions violentes envers les Femen, Alain Escada, président de Civitas, affirme qu’il y a eu une « désinformation institutionnelle sur les dérapages en marge de la manifestation de Civitas, alors que près de 20 000 personnes de tous horizons ont manifesté dans le calme, la sérénité et la bonne humeur ».


Des enfants visés par des jets de gaz ?

Selon lui, « les jeunes filles en question (…) sont venues contre-manifester illégalement puisque sans déclaration préalable, avec virulence, en portant un voile de religieuse sur la tête, les seins nus, certaines en porte-jarretelles, avec des expressions injurieuses écrites sur la poitrine ("Fuck God", "Fuck Church") ».

Il ajoute ainsi dans le communiqué de presse qu’elles seraient venues pour « attaquer les manifestants de Civitas -dont des enfants qui ont été extrêmement choqués- en les aspergeant de gaz fumigènes contenus dans des aérosols mentionnant en Anglais "Saint sperme" et "sperme de Jésus". Un enfant dans sa poussette a été directement visé par un jet de gaz de l'une des Femen ».
De leur côté, les Femen ont fait constater leurs blessures en vue d'un dépôt de plainte. Elles ont notamment accusé le service d'ordre et le GUD (Groupe union défense, d'extrême droite) d'être les auteurs des violences. L'organisation étudiante, pour sa part, affirme que ces agressions ne sont pas le fait de ses militants.

Crédit photo : Facebook / Femen France

VOIR AUSSI

Manifestation contre le mariage pour tous : Caroline Fourest porte plainte
Mariage gay : les deux visages des anti
Mariage gay
Femen : seins nus, les féministes 4e génération débarquent en France

Plus d'actu sur : Mariage gay

Taubira traitée de "guenon" : la Manif pour tous va remanier sa charte d'action
Adoption pleinière : la première famille avec deux mamans est née
La Manif pour tous en guerre contre la théorie du genre
Dans l'actu