UMP : Nicolas Dhuicq voit dans les enfants d'homosexuels des terroristes en puissance

UMP : Nicolas Dhuicq voit dans les enfants d'homosexuels des terroristes en puissance
UMP : Nicolas Dhuicq voit dans les enfants d'homosexuels des terroristes en puissance
Le député UMP Nicolas Dhuicq n'a pas hésité lors d'une tirade à l'Assemblée sur la gestion du terrorisme par le gouvernement à comparer le manque d'autorité paternelle dont souffrent les terroristes à celui que rencontreraient les enfants d'homosexuels. Les familles homoparentales, prochain nid du terrorisme ? Ou quand M. Dhuicq n'a pas peur des raccourcis les plus grotesques.
A lire aussi
Les mères de deux enfants travaillant à plein temps sont 40% plus stressées
News essentielles
Les mères de deux enfants travaillant à plein temps sont...


Nouvelle polémique à l'UMP qui, en pleine guerre au sommet, aurait pu s’en passer. Lors d’une intervention mardi soir à l’Assemblée nationale, le député de droite Nicolas Dhuicq a trouvé bon de glisser une pique contre le mariage pour tous, pointant du doigt le manque d’autorité parentale dont pourraient souffrir les enfants de couples homosexuels. Un argument qui n’est pas nouveau chez les anti-mariage gay, mais c’est la façon dont il a été amené qui a soulevé l’indignation chez beaucoup. M. Dhuicq étaient en effet en pleine tirade sur le terrorisme et sa gestion par le gouvernement actuel, lorsqu’il a effectué le parallèle entre homoparentalité et terrorisme. « Vous me permettrez de considérer que souvent le terroriste a un défaut : il n'a jamais rencontré l'autorité paternelle. Le plus souvent, il n'a jamais eu de rapport avec les limites et avec le cadre parental. Il n'a jamais eu cette possibilité de savoir ce qui est faisable ou non faisable, ce qui est bien ou mal », commence-t-il. Avant de continuer : « N'y a-t-il pas une certaine contradiction, monsieur le ministre, dans vos propos et ceux de votre gouvernement, alors que vous cherchez désespérément à reposer un cadre, à, dans le même temps, soutenir un projet de loi qui va jusqu'à rayer le mot de père du code civil? [...] Vous provoquerez dans les années à venir la confusion des genres, le déni de la différence des sexes et la psychose ! »

Un raccourci mal à propos qui a très vite suscité de vives réactions sur Twitter, où l’homophobie du député a été dénoncée aussi bien à gauche qu'au sein de son propre parti. Ainsi la socialiste Laurianne Deniaud écrit sur son compte : « Nicolas Dhuicq doit être exclu du groupe UMP-Copé après cette intervention homophobe liant homosexualité et terrorisme ». Même son de cloche à l’UMP : « Honte devant les propos de Nicolas #Dhuicq ... "fracture morale" ... #UMP », écrit Aurore Bergé, militante UMP, ancienne porte-parole des Jeunes Populaires. @RomainBurrel, journaliste pour le magazine gay Têtu, a quant à lui décerné le prix du « gros con de la semaine » à M. Dhuicq.

Regardez la vidéo de son intervention



« Dhuicq oublie que 2,8 millions d'enfants vivent dans une famille monoparentale »

L'Association des Familles Homoparentales (ADFH) a elle aussi tout de suite réagi, dénonçant « les propos homophobes de Nicolas Dhuicq qui oublie au passage que 2,8 millions d'enfants vivent dans une famille monoparentale (Insee 2005) et qu'il n'a jamais été démontré que ces familles soient un terreau de développement de futurs terroristes, pas plus que les 300.000 enfants vivant dans un foyer homoparental, qui lui, bien souvent d'ailleurs, est composé de deux parents ».

Face à ses détracteurs, le député UMP a tenté de se justifier dans un communiqué : «Concernant mes propos sur le terrorisme tenus à l'Assemblée nationale, quelques médias ont fait un raccourci stupide, faute de culture. (…) Ma réflexion n'était donc pas sur la question de l'homoparentalité mais sur la fonction paternelle (…) Mon point de vue est le suivant : si vous avez à terme des jeunes auxquels on donnera encore moins la chance d'avoir des repères, automatiquement vous en aurez un certain nombre qui seront enclins à trouver une structuration dans n'importe quoi, aussi bien un mouvement extrémiste que terroriste». Pas sûr que ces précisions fassent mouche.

VOIR AUSSI

Mariage gay : les deux visages des anti
#unpapaunemaman : Twitter raille les manifs anti-mariage gay
Manif anti-mariage gay : plainte de Civitas contre les Femen pour violences
Marine Le Pen, Église, élus : les anti-mariage gay haussent le ton
Inceste, polygamie, zoophilie : les pires arguments des anti-mariage gay