Affaire du Sofitel : DSK va payer... de sa poche

Un accord aurait été trouvé entre les avocats de Dominique Strauss-Kahn et de Nafissatou Diallo pour mettre fin à la procédure civile engagée par la femme de chambre new-yorkaise. D'après le New York Times, DSK s'en sortirait grâce à un dédommagement financier dont on ne connaîtra sans doute jamais le montant, mais qui pourrait se chiffre en millions.
A lire aussi


C’est sur un bout de papier que pourrait se clore l’affaire DSK, après moins d’un an et demi de procédure. L’ex-patron du FMI, relaxé pénalement en août 2011 des accusations d’agression et de tentative de viol, était toujours sous le coup d’une procédure civile lancée par Nafissatou Diallo. Si l’on en croit le New York Times, des sources proches de l’affaire auraient confié que les deux parties s’étaient finalement entendues pour suspendre la procédure moyennant un dédommagement financier pour Nafissatou Diallo. Aux États-Unis, ce genre d’issue est monnaie courante : 90% des litiges civils aboutissent à un accord à l’amiable.

Comment ça se passe ?

Selon la procédure, un juge du Bronx assistera à la signature de l’accord entre William Taylor et Kenneth Thompson, les deux avocats de Dominique Strauss-Kahn et Nafissatou Diallo, la semaine prochaine. En échange d’un copieux chèque, qui devrait se chiffrer en millions selon les experts, la femme de chambre new-yorkaise s’engagera à garder le silence sur l’affaire et sur la somme perçue. 
L’ex patron du FMI a toujours nié l’agression sexuelle et le viol, évoquant une relation consentie entre lui et la femme de chambre du Sofitel. Reconnaissant une « faute morale », notamment envers sa compagne, Anne Sinclair il avait fait son mea culpa sur TF1 en septembre 2011. Le couple s’est séparé depuis

Pouvait-on s’y attendre ?

Tous les commentateurs l’avaient envisagé, mais la femme de chambre avait toujours promis d’aller jusqu’au bout. Quoi qu’il en soit, si contre toute attente la procédure civile avait abouti à la reconnaissance de la culpabilité de DSK (il est rarissime d’être condamné au civil après une relaxe pénale, seul précédent : l’affaire OJ Simpson), l’issue en eût été la même : Nafissatou Diallo aurait récolté un chèque de dommages et intérêts. Finalement, elle a gagné du temps, mais pour la vérité, on ne la connaîtra sans doute jamais.

La suite

Dominique Strauss-Kahn est toujours mis en examen pour proxénétisme aggravé dans l’affaire du Carlton de Lille. Il est soupçonné d’être impliqué dans l’organisation de soirées libertines avec des prostituées. Il devrait être fixé sur son sort le 19 décembre prochain.

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Affaire DSK : l'année qui a ruiné 25 ans de politique
DSK au 20 heures de Claire Chazal : "un exercice de théâtre"
Affaire DSK : le récit détaillé et violent de Nafissatou Diallo