Ségolène Royal : ses soutiens militent pour son retour

Ségolène Royal : ses soutiens militent pour son retour
Ségolène Royal : ses soutiens militent pour son retour
Dans cette photo : Ségolène Royal
Alors qu'il y a une semaine Ségolène Royal laissait entendre qu'elle saisirait une éventuelle opportunité d'entrer au gouvernement, ses soutiens continuent de prêcher en faveur de son retour.
A lire aussi


Il y a une semaine, Ségolène Royal se comparait à une sportive sur la touche mais prête « à rentrer sur le terrain » si l’opportunité se présentait. Et depuis cette allusion à son éventuel retour au gouvernement, ses soutiens s’activent.

Ce lundi matin, c’est Dominique Bertinotti, ministre déléguée chargée de la Famille et fidèle de Ségolène Royal, qui a estimé sur France Inter qu’il fallait que la présidente PS de Poitou-Charente « retrouve une place importante ». Ainsi, évoquant son entrée au gouvernement, la ministre s’est dite « sûre » d’une chose : « c’est qu’il faut que Ségolène retrouve une place importante ». Pour Dominique Bertinotti, Ségolène Royal a « une voix indispensable » : « une voix spécifique, une voix qui s'adresse aux classes populaires, une voix volontariste ».

« Ségolène Royal est une femme d'Etat »

De son côté, Guillaume Garot, ministre délégué à l'agroalimentaire et grand fidèle de Ségolène Royal, a lui aussi insisté sur l’importance de son retour dans une interview donnée ce lundi matin sur RMC-BFMTV, assurant qu' « il n'y aura pas de réussite du quinquennat sans Ségolène Royal ». Pour lui, « Ségolène Royal est une femme d'Etat », et si l'on ne sait rien pour l'instant du rôle que pourrait jouer l’ex-candidate à la présidentielle au sein du gouvernement, pour lui « les choses se feront naturellement et en pleine harmonie ». « C'est à François Hollande et Jean-Marc Ayrault de trouver la place et le moment » a-t-il ajouté.

Il y a quelques jours, Najat Vallaud-Belkacem, la ministre des Droits des femmes avait, elle aussi, affirmé sur RTL sa certitude de voir un jour l’ancienne candidate à la présidentielle redevenir ministre. Acquiesçant même d’un « bien sûr », à la question est-ce que « cela viendra ? ». Sur i>Télé, c’est Jean-Christophe Cambadélis qui avait encouragé la présidente de la région Poitou-Charente : « Elle a sa place, c'est une question d'opportunité. Elle intervient dans le débat politique français, c'est une bonne chose. »

Crédit photo : Razac

VOIR AUSSI

Ségolène Royal : "sur le banc de touche" mais bientôt au gouvernement ?
Martine Aubry et Ségolène Royal, les femmes qui manquent au gouvernement
Ségolène Royal nouvelle porte-parole des patrons de PME ?
Femmes, femmes, femmes du gouvernement