Députés PS contre la PMA : Bruno Le Roux nie toute volonté de forcing

Députés PS contre la PMA : Bruno Le Roux nie toute volonté de forcing
Députés PS contre la PMA : Bruno Le Roux nie toute volonté de forcing
Après la lettre ouverte officialisant la position d'une partie des députés de gauche contre l'amendement sur la PMA, Bruno le Roux contre-attaque. Dans un courrier que Le Lab d'Europe 1 s'est procuré, le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale oppose une réponse claire et cinglante à ceux qui l'ont accusé de « forcing ».
A lire aussi


À un mois du dépôt de l’amendement socialiste sur la procréation médicalement assistée (PMA), le PS apparaît plus que jamais divisé sur cette question. La semaine dernière, une trentaine de députés socialistes y affirmaient leur opposition, et demandaient, dans une lettre ouverte destinée à Bruno Le Roux, de ne pas être inscrits « comme signataires de l'amendement sur ce sujet dans le cadre du projet de loi sur le mariage pour tous ». Une initiative que le président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale n’a visiblement pas appréciée. Et c’est par courrier interposé qu’il a décidé de répliquer.

Dans une lettre que Le Lab d’Europe 1 s’est procurée, Bruno Le Roux rappelle à ces députés que rien ne les oblige à signer cet amendement s’ils ne le désirent pas. « Cher(e)s ami(e)s, à ce stade, je crois important de vous préciser que, comme il est d’usage pour tout amendement du groupe SRC (Socialiste, Radical, Citoyen et Divers gauche, ndlr.), celui-ci sera déposé en commission et ne sera signé que par les députés qui voudront y associer spécifiquement leur nom », écrit-il. Le président du groupe socialiste indique également que le débat sur cette question a déjà eu lieu et est désormais clos. Il précise que ce dernier a d’ailleurs été « riche » et que « toutes les sensibilités ont pu s’exprimer », avant de souhaiter de « Très bonnes fêtes » à ses collègues. 

Crédit photo : Abaca

VOIR AUSSI

Mariage gay, adoption et PMA : que dit la loi aujourd'hui ?
PMA : le gouvernement prêt à lâcher du lest ?
LGBT : "Si le texte sur la PMA n'est pas discuté en 2013, rien ne sera fait"
Mariage gay : Marisol Touraine favorable à la PMA pour tous