Le nombre de femmes dans les CA européens augmente… enfin

Le nombre de femmes dans les CA européens augmente… enfin
Le nombre de femmes dans les CA européens augmente… enfin
L'Union européenne a salué les progrès des entreprises vers la parité dans les conseils d'administration. Un petit succès pour la Commission européenne qui y voit la concrétisation de la législation européenne sur la parité.
A lire aussi
Nouvelle femme de cinéma : les confidences de Katharina Mückstein
News essentielles
Nouvelle femme de cinéma : les confidences de Katharina...


D'après la Commission européenne, la proportion de femmes nommées dans les conseils d’administration a connu une hausse significative au cours des douze derniers mois. Elle est passée de 13,7% en janvier 2012 à 15,8% en janvier 2013. Il y a actuellement 17% de femmes parmi les administrateurs non exécutifs contre 15% un an auparavant, et 10% de femmes administratrices exécutifs versus 8,9% en 2012. Tous les pays de l’Union européenne sont concernés par cette amélioration, sauf la Bulgarie, la Pologne et l’Irlande. La France est bonne élève, avec la Belgique et l’Italie explique la commissaire européenne chargée de la Justice, Viviane Reding. « L’exemple de pays comme la Belgique, la France et l’Italie, qui ont récemment adopté une législation en la matière […], démontre clairement qu’une intervention réglementaire circonscrite dans le temps peut faire toute la différence », cite La Croix.

Ces chiffres restent une satisfaction et s'expliquent par la politique menée en faveur de la parité selon V. Reding : « La pression réglementaire porte ses fruits », a-t-elle constaté, « les entreprises commencent enfin à comprendre que, si elles veulent demeurer compétitives dans une société vieillissante, elles ne peuvent se permettre de négliger les talents féminins, car les femmes représentent 60% des diplômés de l'université ». 

Salima Bahia

VOIR AUSSI

Parité dans les CA : Publicis et BNP Paribas montrent l'exemple
Parité dans les CA : changer l'image du leader pour que cesse l'auto-discrimination des femmes
La parité hommes-femmes ferait bondir le PIB français de 7%
BCE : "La parité ne doit pas être un frein pour la zone euro"