Mariage pour tous : le grand oral de Christiane Taubira en 5 mots-clefs

Mariage pour tous : le grand oral de Christiane Taubira en 5 mots-clefs
Mariage pour tous : le grand oral de Christiane Taubira en 5 mots-clefs
C'est mardi dans une ambiance électrique que s'est ouvert à l'Assemblée nationale le débat sur le mariage pour tous. Un rendez-vous avec l'Histoire auquel la ministre de la Justice Christiane Taubira a répondu présente, avec sa détermination et un discours applaudi par les socialistes. Sentiments, égalité, fierté, amendement, félicitations : retour sur un début de débat engagé en cinq mots-clefs.
A lire aussi

Sentiments

« Pourquoi deux personnes qui se sont rencontrées, qui se sont aimées, qui ont vieilli ensemble, devraient consentir à la précarité par une fragilité, voire une injustice, du seul fait que la loi ne leur reconnaît pas les mêmes droits qu’à un autre couple aussi stable ? », interroge Christiane Taubira, rappelant, comme cela a trop peu été le cas lors des derniers débats, que le mariage est avant tout une question d’amour. « Alors disons les choses : qu’est-ce que le mariage homosexuel va enlever aux couples hétérosexuels ? », interpelle-t-elle l’Assemblée. « Rien », répond la gauche de l’hémicycle comme un seul homme, galvanisée. « Alors s’il n’enlève rien, nous allons oser poser des mots sur des sentiments », affirme la ministre de la Justice, déterminée.

Égalité

Ce projet de loi d’union pour tous, c’est aussi, comme le souligne la garde des Sceaux, « un acte d’égalité ». « Il ne s’agit pas d’un mariage au rabais, il ne s’agit pas d’une union civile soi-disant aménagée, il ne s’agit pas d’une ruse, il ne s’agit pas d’une entourloupe, il s’agit du mariage en tant que contrat entre deux personnes, en tant qu’institution », souligne Christiane Taubira, sous les applaudissements des députés socialistes. « Oui c’est bien le mariage avec toute sa charge symbolique et dans les mêmes conditions », que le gouvernement affirme vouloir ouvrir aux couples de même sexe. « Parce qu’aucune différence ne peut servir de prétexte à des discriminations d’État. »

Fierté

« Nous sommes si fiers de ce que nous faisons », a conclu la garde des Sceaux Christiane Taubira mardi à l’Assemblée, après 30 minutes d’un discours empreint d’une détermination sans faille. Revenant sur l’historique du mariage, la ministre de la Justice a, dans un discours qui devrait rester dans les mémoires de l'Assemblée nationale, rappelé que « depuis des siècles, l’évolution du mariage va vers l’égalité. Aujourd’hui, nous parachevons l’égalité et nous en sommes fiers ». La ministre de la Justice a le sourire aux lèvres.

Amendements

Ce sont pas moins de 5 300 amendements au projet de loi sur le mariage pour tous qui ont été déposés par l’opposition. Parmi eux, beaucoup de propositions saugrenues : dans ce domaine, c’est certainement le député d’extrême droite Jacques Bompard qui détient la palme des amendements relevant de la pure provocation. Il propose ainsi d’autoriser les mariages incestueux (n°628), de supprimer le mariage civil (n°5194) ou encore d'autoriser la polygamie (n°4661)...

Félicitations

« Félicitations à Christiane Taubira et Dominique Bertinotti pour leurs discours déterminés et émouvants qui resteront dans l'Histoire de notre République », écrit sur son profil Facebook l'adjointe au maire de Paris Anne Hidalgo. Durant sa prestation, la ministre de la Justice, qui a porté à bout de bras la défense du projet de loi, n’a cessé de susciter les applaudissements et de recueillir des « bravo ! » vigoureux de la part de ses collègues de gauche. Et sur les réseaux sociaux, les élus se lâchent et félicitent avec véhémence leur ministre : « oratrice hors pair », « immense discours », « historique », « quel plaisir et quelle fierté d’entendre le discours de Christiane », « merci »… Twitter se félicite et les élus socialistes se préparent à deux semaines de rude bataille.

Regardez l’intégralité de l’intervention de Christiane Taubira


Plus d'actu sur : Mariage gay

Taubira traitée de "guenon" : la Manif pour tous va remanier sa charte d'action
Adoption pleinière : la première famille avec deux mamans est née
La Manif pour tous en guerre contre la théorie du genre
Dans l'actu