Port du voile : les Français favorables à un renforcement de la loi sur la laïcité

Port du voile : les Français favorables à un renforcement de la loi sur la laïcité
Port du voile : les Français favorables à un renforcement de la loi sur la laïcité
Huit Français sur dix (80 %) sont favorables à un renforcement de la loi sur la laïcité dans les entreprises privées selon un sondage BVA pour i>Télé et Le Parisien. Et alors que le gouvernement n'exclut pas de légiférer sur cette question, après l'annulation du licenciement d'une employée voilée de la crèche Baby Loup, l'institut Montaigne s'y oppose.
A lire aussi
Port du voile à la fac : 8 Français sur 10 y sont opposés
religion
Port du voile à la fac : 8 Français sur 10 y sont opposés


L’annulation, la semaine dernière, du licenciement d’une employée voilée de la crèche Baby Loup par la Cour de cassation a relancé le débat sur l’application du principe de laïcité en France. Un sondage Ifop pour Dimanche Ouest France révèle ainsi que 84% des Français sont opposés au port du voile ou du foulard islamique par les employées des lieux privés accueillant du public, comme les supermarchés, les cabinets médicaux ou encore les crèches et écoles privées. Des chiffres très comparables à la question du port du voile dans les écoles publiques. En effet, en octobre dernier, 89% des personnes interrogées y étaient opposées.

Et alors que le 21 mars dernier, la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem envisageait de légiférer afin de « préciser les choses par la loi », plus de 80% des Français sont en effet favorables à un renforcement de la loi interdisant le port de signes religieux ostensibles dans les lieux privés et ceux accueillant des enfants, selon une enquête BVA pour i>Télé et Le Parisien. Un point de vue que ne partage pas l’institut Montaigne.

La laïcité ne porte pas uniquement sur la neutralité du pouvoir politique

Dans une étude intitulée Faire vivre la promesse laïque, le cercle de réflexion réputé libéral estime que « la notion de laïcité suscite un malaise grandissant » devant être surmonté par des réponses pragmatiques sans modification législative, rapporte l'AFP. « C’est dans les quartiers de la politique de la ville, où l’islam est fortement représenté, que le malaise semble le plus fort », écrivent les auteurs. Et d’affirmer : « Les questions qui se posent semblent pouvoir trouver une réponse dans le cadre législatif existant qui repose sur des principes forts ». L’institut rappelle par ailleurs que la laïcité ne porte pas uniquement sur la neutralité du pouvoir politique mais également sur la garantie de la liberté de culte. Elle préconise ainsi des menus différenciés dans les cantines, une plus grande souplesse lors des fêtes religieuses et un audit des besoins en lieux de culte aussi bien pour les musulmans que pour les évangéliques.

VOIR AUSSI

Crèches : interdire le port du voile est légal
Baby Loup : Le voile met la crèche en danger
Baby Loup : les Prud'hommes donnent raison à la crèche
Voile intégral : l’interdiction adoptée par le Parlement