Chômage : triste record battu en France

Chômage : triste record battu en France
Chômage : triste record battu en France
Les chiffres du chômage sont tombés jeudi soir et dépassent le pic symbolique de 1997 : la France compte désormais 3 224 600 personnes inscrites en catégorie A et passe le cap fatidique des 5 millions d'inscrits à Pôle emploi en mars.
A lire aussi


Ils étaient attendus et pourtant redoutés : les chiffres du chômage publiés jeudi 25 avril par le ministère du Travail ont confirmé ce que l’on pressentait. Le record du nombre de demandeurs d’emploi – qui datait de 1997 - a été battu : la France compte désormais 3 224 600 personnes inscrites en catégorie A (aucune activité au cours du mois). Ils étaient 3 195 500 début 1997. En incluant les demandeurs d’emploi de catégories B et C, à savoir les demandeurs d’emploi ayant eu une activité réduite, la France passe le cap fatidique des 5 millions d’inscrits à Pôle emploi en mars. Une situation qui résulte d’une « hausse ininterrompue depuis maintenant 5 ans - 58 mois de hausse au cours des 61 derniers mois en catégories A+B+C, 52 mois en catégorie A », estime le ministère du Travail. Reste que le taux de chômage (10,2% de la population active fin 2012), s’il est en augmentation, est inférieur au record de 1997 (10,8%), la population active du pays ayant augmenté de 3 millions de personnes entre ces deux dates.

Les moins de 25 ans et les plus de 50 ans sont les plus durement touchés

Parmi les plus touchés par cette hausse du chômage, les jeunes et les seniors. Ainsi, les moins de 25 ans et les plus de 50 ans subissent une hausse en mars de 1,3 % chacun. De même, le chômage de longue durée explose, avec 15 % de chômeurs inscrits depuis plus d'un an. Du côté des chômeurs de très longue durée (plus de trois ans), la hausse est quant à elle de 18,2 % sur un an.
Alors que tous les signaux sont au rouge, le gouvernement tente de rassurer en mettant en avant les outils qu’il a mis en place pour redresser la barre : « Tous les leviers de la politique de l’emploi prévus par la « feuille de route sociale » issue de la grande conférence sociale de juillet 2012 sont désormais opérationnels : emplois d’avenir, contrat de génération, sécurisation de l’emploi. Leur montée en puissance au cours des prochains mois est désormais l’enjeu majeur pour tous les acteurs de terrain », assure le ministère du Travail dans un communiqué.

VOIR AUSSI

Emploi : le taux mondial du chômage des jeunes toujours aussi élevé 
Chômage : un taux record en France depuis 13 ans
Chômage : les cadres et les plus qualifiés très touchés
Chômage : l'inquiétante progression du nombre de seniors inscrits à Pôle emploi