Sécurité routière : le clip "Si t'as pas de Sam, t'as le seum" crée le malaise - vidéo

Sécurité routière : le clip "Si t'as pas de Sam, t'as le seum"  crée le malaise - vidéo
Sécurité routière : le clip "Si t'as pas de Sam, t'as le seum" crée le malaise - vidéo
Pour sensibiliser les jeunes sur l'importance de choisir un capitaine de soirée lors de leurs prochaines fêtes alcoolisées, la Sécurité routière a opté pour un clip… surprenant. Intitulée « Si t'as pas de Sam, t'as le seum », cette nouvelle campagne met en scène des ados pas très malins participant à une beuverie. Taxé de grossier, de caricatural et d'irresponsable, le clip a immédiatement déclenché la polémique sur la Toile.
A lire aussi
Elle publie la vidéo d'un homme se masturbant dans le métro pour dénoncer le harcèlement sexuel
News essentielles
Elle publie la vidéo d'un homme se masturbant dans le...

« Si t'as pas de Sam, t'as le seum. » D'entrée, le nom du nouveau clip de sensibilisation à destination des jeunes conducteurs donne le ton. Plutôt que de miser sur une nouvelle campagne choc pour prévenir les jeunes adultes des dangers de l'alcool au volant, la Sécurité routière a décidé d'opter pour un clip de prévention qu'elle pensait probablement innovant et surtout dans l'air du temps.
Quitte à se fourvoyer totalement. Ainsi, pour rajeunir le désormais classique « Celui qui conduit est celui qui ne boit pas », la Sécurité routière a décidé de le passer à la moulinette du langage « djeuns », le transformant en « Si t'as pas de Sam, t'as le seum ». Autrement dit : « s'il n'y a pas de volontaire pour rester sobre et raccompagner tout le monde à la fin de la soirée, tu es mal. »
Et de mettre en scène une image de la jeunesse qui tranche complètement avec le message. Si le fameux conducteur responsable, Sam, apparaît à plusieurs reprises dans le clip, les autres adolescents mis en scène parviennent à décrédibiliser totalement le message que tente de faire passer ce nouveau spot de prévention. Les jeunes conducteurs y apparaissent ivres et donc susceptible de se livrer aux pires stupidités.
Une image de la jeunesse peu glorieuse, caricaturale et surtout totalement erronée, où les garçons se gominent les cheveux à l'huile de pizza, sont fêtards, sales et obsédés, et où les jeunes filles soûles finissent systématiquement dans le lit d'un garçon.

Le clip raillé sur Twitter

Diffusé pour la première fois mercredi 3 juillet, « Si t'as pas de Sam, t'as le seum » a aussitôt déclenché de vives réactions chez les internautes. Si la plupart est interloquée par la vision sociologique de la jeunesse plutôt rudimentaire véhiculée par le clip, beaucoup sont aussi scandalisés par le message que le spot véhicule en filigrane : si tu as un capitaine de soirée pour te raccompagner, tu peux boire autant d'alcool que tu le souhaites et te livrer aux pires bêtises.
Sur un forum, un internaute a ainsi écrit : « Grosse dédicace au commercial de l'agence de communication qui a réussi à vendre à l'État (...). Je pense que les décideurs de la sécurité routière étaient bourrés. »
Sur Twitter aussi, les critiques pleuvent depuis hier :


Si la Sécurité routière cherchait à faire le buzz, elle ne s'attendait sûrement pas à ce genre de réactions de la part des internautes. Elle n'a d'ailleurs pas encore réagi aux commentaires négatifs.

VOIR AUSSI

Alcool au volant : les femmes ne sont pas épargnées
Les éthylotests anti-démarrage arrivent en France

Discothèques : des éthylotests obligatoires

Sécurité routière : un spot « insoutenable » diffusé ce soir

Dans l'actu