Panthéon : pour qu'une femme y entre, votez !

Panthéon : pour qu'une femme y entre, votez !
Panthéon : pour qu'une femme y entre, votez !
Dans cette photo : François Hollande
Vous souhaitez voir une femme entrer au Panthéon ? À vos claviers ! À partir de ce lundi et jusqu'au 22 septembre, le Centre des monuments nationaux invite tous les internautes à nommer deux personnalités qui méritent de reposer au sein du temple des Grands Hommes. Après leur rassemblement du 26 août, les associations féministes ne désespèrent pas que l'une de ces deux personnalités soit une femme.
A lire aussi


Quelle illustre personnalité mérite, selon vous, de faire son entrée au Panthéon et quelles valeurs de notre République doit-elle représenter ? À partir d'aujourd'hui, et jusqu'au 22 septembre inclus, le président du Centre des monuments nationaux Philippe Belaval lance une consultation en ligne sur le site Internet du Panthéon : chacun y a la possibilité de nommer deux personnalités émérites de son choix et de se prononcer sur la « principale qualité de la prochaine personne honorée au Panthéon ». Parmi les propositions, se trouvent l'engagement humanitaire, l'action politique, l'engagement pour la paix ou pour la liberté, les découvertes scientifiques, le talent artistique, ainsi que l'exploit sportif et la défense de l'environnement.

Une démarche participative qui permet à Philippe Belaval de sonder l'opinion publique après que François Hollande l'a chargé, le 24 mai dernier, d'une mission de réflexion sur le « rôle du Panthéon dans la promotion des principes de la République ». Interrogé par Europe 1, il explique : « Il m'a semblé utile que le débat, au lieu de se limiter aux responsables institutionnels, s'ouvre largement afin que chacun puisse donner son avis. Mais il ne s'agit pas d'un référendum ni d'un sondage au sens scientifique du terme ».

Une pétition pour un Panthéon mixte

Alors, quel sera le nom de la prochaine personnalité à reposer au Panthéon ? Et s'il s'agissait d'une femme ? C'est en tout cas le souhait des associations féministes. Une cinquantaine d'entre elles dont Osez le Féminisme, les Féministes en Mouvements ou La Barbe se sont réunies dans le Collectif pour des Femmes au Panthéon. Leur objectif ? Que le temple dédié aux Grands Hommes laisse enfin aux femmes la place qu'elles méritent. Leur pétition, lancée sur le site Change.org, a déjà récolté plus de 3 000 signatures.

Il faut dire que la parité n'est pas vraiment de mise dans le choix des personnalités jusqu'à présent admises. Soixante-douze hommes y sont enterrés, pour seulement deux femmes : Marie Curie, deux fois prix Nobel pour ses travaux sur le radium et le polonium, et Sophie Berthelot, inhumée avec son époux, le chimiste Marcellin.

Le Collectif pour des Femmes au Panthéon s'est réuni devant les Panthéon le 26 août dernier pour sensibiliser l'opinion publique sur la nécessité qu'une femme y fasse son entrée. Les manifestant(e)s y scandaient : « Pour le prochain grand homme au Panthéon, nous voulons des femmes ! »

Le collectif a aussi établi son « Top 5 » des femmes panthéonisables : l'écrivaine Simone de Beauvoir, la pionnière du féminisme Olympe de Gouges, la communarde Louise Michel, la figure de la résistance des esclaves noirs en Guadeloupe Solitude et l'ethnologue et résistante Germaine Tillion. Les noms de ces cinq femmes seront présentés à François Hollande le 6 septembre prochain. « Nous espérons qu'il sera sensible à nos requêtes, explique la représentante du collectif Clémence Hefter. On veut que plusieurs femmes entrent au Panthéon cette année. Pas une par an ou une par quinquennat. »

Des hommes dans la course

Reste à savoir si le président de la République écoutera les requêtes du collectif. Lui seul se prononcera à l'automne sur le ou les noms des personnalités qui reposeront prochainement au Panthéon. D'autant que les noms d'hommes émérites lui ont aussi été soumis. L'abbé Pierre, le peintre Claude Monet, le philosophe des Lumières Denis Diderot, l'historien Marc Bloch et le romancier Maurice Genevoix figurent aussi en bonne place pour faire leur entrée au temple des Grands Hommes.