L’explosion des services à la personne

L’explosion des services à la personne
L’explosion des services à la personne
Vieillissement de la population. Développement du numérique. Personnalisation des prestations. Le secteur des services est en pleine mutation. Les clients veulent se faciliter la vie et les entreprises doivent s’adapter à une nouvelle demande. Famille, vie quotidienne, santé, les services à la personne sont en plein boum.
A lire aussi
12 cadeaux de Fête des mères que personne n'offre (et c'est ballot)
News essentielles
12 cadeaux de Fête des mères que personne n'offre (et...

Depuis 2005 et le Plan de cohésion sociale de Jean-Louis Borloo, alors ministre de l’Emploi et des Affaires sociales, le poids des services à la personne dans l’économie n’a cessé de croître. En 2008, ce secteur a généré 15,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires, avec une progression moyenne de 10% par an. Cela représente tout de même la création d’environ 100 000 emplois par an, soit un nouvel emploi sur six. Aujourd’hui, quelque 2 millions de personnes sont salariés des 16 000 entreprises et associations spécialisées dans les services à la personne. Et tous ces chiffres sont appelés à progresser au cours des prochaines années grâce aux 6 millions de ménages demandeurs de tels services.


Faciliter la vie des ménages

Plus précisément, les services à la personne se sont développés autour des besoins des familles. Ils interviennent principalement pour faciliter la vie de celles où les deux parents travaillent, ou encore où vivent des enfants en bas âge. Il peut s’agir de la garde d’enfants, de leur accompagnement à l’école ou pour leurs activités extrascolaires, ou bien pour la prestation de cours particuliers à domicile. Dit autrement, les services à la personne permettent de faire face aux contraintes modernes de la vie de famille.

Selon la même logique de facilitation de la vie quotidienne, d’autres services se sont progressivement généralisés. Cela concerne les activités d’entretien de la maison ou du jardin, la livraison de repas à domicile, ou encore la surveillance de résidence. Venant en aide aux ménages manquant de temps pour accomplir eux-mêmes ces tâches habituelles, ou désirant l’utiliser pour leurs loisirs, les prestataires de ces « menus » travaux sont de plus en plus nombreux. Leur utilité est aujourd’hui vérifiée par des millions de personnes et de foyers.


Une opportunité pour le système de santé

Enfin, les services à la personne se sont également considérablement généralisés dans le domaine de la santé et de l’assistance aux personnes dépendantes. L’allongement de l’espérance de vie a créé de nouveaux besoins de la part de personnes âgées, désireuses de rester à leur domicile, mais ne pouvant plus assurer elles-mêmes toutes les tâches quotidiennes.

Une nouvelle médecine, qui emploie près de 2 000 nouvelles personnes chaque année, se met en effet en marche grâce au numérique : la télémédecine. D’après le LEEM, le syndicat des entreprises du médicament, particulièrement impliqué dans le développement de la e-santé, la demande de soins connaît une « véritable révolution ». « Les professionnels de santé font donc considérablement évoluer leurs pratiques pour prendre en charge et redonner de l’autonomie à un nombre croissant de patients atteints de maladies chroniques, de cancers et de maladies cardiovasculaires.


Incontestablement, les services à la personne sont un secteur d’avenir. Le nombre d’entreprises et d’associations travaillant dans ce domaine ne cesse d’augmenter avec des résultats positifs tant en termes de chiffre d’affaires que d’emploi. En outre, le développement du numérique va créer à la fois de nouveaux besoins et de nouveaux outils, venant généraliser encore davantage ce type de services.