Léa Seydoux, Jeannette Bougrab, Carine Roitfeld : ces femmes qui nous inspirent à la rentrée

Léa Seydoux, Jeannette Bougrab, Carine Roitfeld : ces femmes qui nous inspirent à la rentrée
Léa Seydoux, Jeannette Bougrab, Carine Roitfeld : ces femmes qui nous inspirent à la rentrée
Dans cette photo : Carine Roitfeld
Elles sont actrice, styliste, femme politique, présentatrice ou princesse. Leur point en commun ? Leur potentiel de buzz. Une chose est sûre, on va entendre parler d'elles dans les semaines à venir. Zoom sur les femmes de la rentrée.
A lire aussi

La plus modesque : Carine Roitfeld

Ex-gourou ultime de la mode, grande papesse fashion, ancienne rédactrice en chef de Vogue Paris, la Anna Wintour française Carine Roitfeld fait le buzz à la rentrée avec le documentaire qui lui est consacré. Sobrement intitulé Mademoiselle C, le film de 93 minutes dresse le portrait de la Parisienne et dévoile les coulisses de la création du premier numéro de CR, le nouveau magazine lancé par Carine Roitfeld. Glamour, style, photographie : celle qui a révolutionné la mode des années 1990 se livre - un peu - dans ce documentaire inédit. L’occasion de découvrir un peu plus qui se cache derrière une légende qui a su mener un empire en restant très discrète sur sa vie privée. Sortie en France le 16 octobre… 

Mademoiselle C,
de Fabien Constant, sortie le 16 octobre



La plus cinéma : Léa Seydoux

Pas maquillée en couverture de Jalouse, nue dans la première édition de Lui, irradiante de beauté dans Grand central de Rebecca Zlotowski, coupe garçonne et cheveux bleus dans La vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche… Elle est absolument partout et le pire c’est qu’on ne s’en lasse pas. Qui donc ? Mais Léa Seydoux pardi ! La pulpeuse et charismatique actrice blonde, dont la moue boudeuse et le regard dur séduit cinéastes, photographes et magazines. On pourrait en faire une overdose et pourtant on en redemande. Pourquoi ? Parce que cette fille est solaire, naturelle, exigeante, c’est une bosseuse, passionnée, qui en plus n’a pas sa langue dans sa poche et a un petit air gouailleur qui n’est pas pour nous déplaire. Léa c’est l’anti-star et pourtant, elle a tout d’une grande. Chapeau. 
La vie d’Adèle, d’Abdellatif Kechiche, sortie le 9 octobre
Grand central, de Rebecca Zlotowski, sortie le 28 août

La plus politique : Jeannette Bougrab

Roselyne Bachelot sur Canal Plus, Frédéric Mitterrand sur France Inter, Daniel Cohn-Bendit sur Europe 1, Laurence Parisot sur RTL… De la politique aux médias, il n’y a souvent qu’un pas, qu’a également décidé de franchir l’électron libre Jeannette Bougrab. Celle qui a toujours refusé de se laisser enfermer dans des cases est depuis la rentrée l’un des nouveaux visages du Grand Journal sur Canal Plus. Ancienne secrétaire d'État à la jeunesse de Nicolas Sarkozy, ex-Présidente de la HALDE (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité), avocate : la nouvelle chroniqueuse aime changer de casquettes et promet de belles surprises dans son nouveau rôle aux côtés d’Antoine de Caunes.  

La plus médiatique : Oprah Winfrey

On ne l’avait plus vue sur grand-écran depuis près de 15 ans. La super popstar américaine, reine du divertissement et grande prêtresse de la télévision Oprah Winfrey fait son retour au cinéma en septembre. Après deux expériences comme actrice (dans La Couleur pourpre en 1985 puis Beloved en 1999), Oprah remet donc le couvert dans The Butler, le film américain de la rentrée, qui a réussi à tirer une larme à Barack Obama, c’est pour dire. Une lubie de vedette en mal de sensations fortes ? Que nenni. À presque 60 ans, la diva du TV show prouve qu’elle s’éclate toujours en faisant ce qui lui plaît et en le faisant bien : sa prestation dans le film de Lee Daniels est applaudie par les critiques qui saluent sa « puissance » et sa présence « captivante ». Du petit au grand écran, Oprah continue de séduire les foules.
The Butler, de Lee Daniels, sortie le 11 septembre

La plus royale : Lady Di

16 ans après sa mort, Lady Di fascine encore et toujours et réussi à créer le buzz en cette rentrée 2013 avec un film qui fait déjà controverse. Alors que Diana a été projeté en première mondiale jeudi 5 septembre à Londres, il plane déjà une odeur de soufre sur ce biopic, qui revient sur les deux dernières années de la vie de la princesse de Galles jusqu'à son décès à Paris le 31 août 1997. Basé sur des « rumeurs », « mièvre », le film essuie des critiques acides. Et sa sortie s’accompagne de nouvelles spéculations autour de la mort de Diana qui alimentent une fois encore la théorie du complotL’iconique princesse n’a pas fini de nourrir les imaginaires. Et pour ceux qui pourraient s’en lasser, la relève est toute assurée en la si médiatique Kate Middleton, dont les premiers pas de jeune mère royale sont mondialement suivis avec tendresse et attention depuis plusieurs semaines.
Diana, d’Oliver Hirschbiegel, sortie le 2 octobre

VOIR AUSSI

Jeannette Bougrab : la "nouvelle" du Grand Journal salue Valls et égratigne NKM
Léa Seydoux nue : Lui mise sur le glam' et l'irrévérence en Une – photo
Lady Di : 15 ans après sa mort, la princesse cède enfin sa place à Kate

Dans l'actu