Pas de tenue légère tolérée au lycée Blaise-Pascal en Seine-et-Marne

Pas de tenue légère tolérée au lycée Blaise-Pascal en Seine-et-Marne
Pas de tenue légère tolérée au lycée Blaise-Pascal en Seine-et-Marne
Ce jeudi 5 septembre, les températures atteignaient des records et les élèves du lycée Blaise-Pascal, à Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne) en ont fait les frais. Pas de jupe, bermuda ou robe qui tienne, dans ce lycée où le règlement exige « une tenue convenable et soignée ». Plusieurs dizaines d’élèves se sont vu refuser l'accès à l'établissement à cause de leurs tenues, jugées « trop légères ». Les parents des élèves recalés n'ont pas manqué de s'indigner.
A lire aussi
Tenue d'été au bureau : mode d'emploi
Mag
Tenue d'été au bureau : mode d'emploi


Ce jeudi 5 septembre, le lycée polyvalent Blaise-Pascal de Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne) était aussi select qu’une boîte de nuit, à en croire les quelques dizaines d’élèves qui se sont vus refuser l’accès à l’établissement. Malgré les fortes chaleurs enregistrées ce jour-là en Île-de-France, pas d’entorse au règlement intérieur possible : les lycéens sont tenus de porter « une tenue convenable et soignée, non extravagante ni provocante comme des vêtements déchirés ou trop courts ».

Et pour s’assurer qu’aucun élève ne passe la grille vêtu de façon inadéquate, les conseillers principaux d’éducation et la proviseure adjointe veillaient au grain, filtrant les adolescents court-vêtus.

Un jean remonté mi- mollet ? Recalée !

Si beaucoup d’établissement rejettent les tenues trop sexy pour les jeunes filles, il n’était pas ici question de vêtements trop provoc’, selon les élèves. « Beaucoup de garçons se sont fait refouler car ils portaient un bermuda », explique une lycéenne au Parisien, tandis que d’après une autre, « une fille n’a pas pu entrer pour un jean remonté à mi-mollet, façon pantacourt ». Une politique vestimentaire trop stricte au goût des parents, qui n’ont pas apprécié le zèle du personnel de l’établissement. « J’ai rapporté un sac avec cinq-six tenues pour rhabiller ma fille et ses amies », raconte une maman, assurant que « la majorité des élèves refoulés portait une tenue correcte » : « des bermudas longs, des leggings courts ou arrivant au mollet, des jupes au niveau des genoux ».

Un rassemblement de parents d'élèves

La direction du lycée assume sa position, et explique que c’est une manière « de protéger certaines jeunes filles, qui prennent les transports en commun et traversent le parc après les cours dans une tenue provocante ». Et les bermudas des garçons ? « Nous allons finalement les autoriser, sauf ceux de plage », déclare le directeur de l'établissement au Parisien. Les parents ont toutefois décidé de se réunir devant le lycée, le samedi 7 septembre à 8 heures, en signe de protestation.

VOIR AUSSI

Privés de shorts, des écoliers anglais portent la jupe pour protester
Une élève refusée au collège à cause de ses talons
Une lycéenne expulsée pour port d'une jupe trop longue
Deux collégiennes punies pour avoir porté des jupes trop courtes