Bébé retrouvé dans le coffre d'une voiture : les confessions de la mère

Bébé retrouvé dans le coffre d'une voiture : les confessions de la mère
Bébé retrouvé dans le coffre d'une voiture : les confessions de la mère
Dans cette photo : Rose
La mère de Serena, ce bébé retrouvé dans un coffre de voiture fin octobre, a assuré, dimanche 3 novembre dans l'émission "Sept à Huit" sur TF1, que sa fille avait grandi dans une pièce inutilisée de sa maison et non dans le véhicule.
A lire aussi


« Pour mettre fin aux rumeurs », Rose, la mère du bébé retrouvé au fond du coffre de sa voiture, nu, sale et déshydraté, par un garagiste fin octobre, a livré sa version des faits face aux caméras de "Sept à Huit", sur TF1. La femme de 45 ans, a expliqué comment elle avait donné naissance, seule chez elle, le 24 novembre 2011, à une petite fille nommée Serena.

La femme, originaire de Brignac (Corrèze) et déjà mère de trois enfants, a assuré ne pas avoir pu évoquer cette naissance autour d'elle, pas même à son compagnon. « Je n'ai pas pu en parler. Le jour de l'accouchement, je n'ai rien dit à personne le lendemain non plus, le troisième jour non plus : je me suis enfermée dans un mensonge, un gouffre… » a-t-elle déclaré.

« J'ai essayé de la maintenir en vie »


Elle a également déclaré que l'enfant, bientôt âgée de deux ans, ne vivait pas dans le coffre de la voiture depuis sa naissance, mais « dans une pièce où personne n'allait ». « Elle n'était pas cachée (…) Pour moi, je ne l'ai jamais maltraitée, je ne pouvais pas m'en occuper comme je me suis occupée de mes trois premiers enfants, mais j'ai essayé de la maintenir en vie. », a-t-elle assuré avant de préciser que la fillette « ne pleurait pas, ne faisait pas de bruit ».

La mère et son compagnon ont été mis en examen pour « privation de soins par ascendant, violence habituelle sur mineur et dissimulation » et placés sous contrôle judiciaire.

VOIR AUSSI :
Fillette retrouvée dans le coffre d'une voiture : ce que l'on sait aujourd'hui
Maltraitance dans une crèche à Paris : 4 employées accusées
6 300 cas de violences physiques envers des enfants par an

À propos
Rose
Dans l'actu