Sainte Catherine 2013 : pourquoi la tradition n'est plus d'actualité ?

Sainte Catherine 2013 : pourquoi la tradition n'est plus d'actualité ?
Sainte Catherine 2013 : pourquoi la tradition n'est plus d'actualité ?
Aujourd'hui, jour de la Sainte Catherine, nous fêtons les catherinettes : les jeunes filles de 25 ans qui se désespèrent de ne pas être mariées. Mais cette tradition du Moyen-âge n'est plus vraiment au goût du jour… Explications.
A lire aussi


La tradition de Sainte Catherine remonte au Moyen âge, les catherinettes, les filles de 25 ans qui n'étaient pas encore mariées revêtaient alors des chapeaux extravagants et coiffaient Sainte Catherine dans l'espoir de trouver un mari. Aujourd’hui, Sainte Catherine est devenue la patronne des jeunes filles à marier. Mais la réalité a rendu obsolète cette vieille coutume : avec 38,8 % de Français de plus de 15 ans célibataires selon l’Insee, les chiffres prouvent en effet que la tradition n’est plus d’actualité. Et les statistiques ne cessent de montrer que les célibataires sont de plus en plus nombreux : si on comptabilisait 40,2% d’hommes célibataires en 2006, ils étaient 42,4% en 2012. De même chez les femmes : en 2006 36,52% d’entre elles étaient seules contre 38,8% en 2012, soit une augmentation de 2% en moyenne. Il faut dire que le célibat est de plus en plus souvent un choix délibéré, qui n’est plus perçu comme un tabou, mais au contraire comme un nouveau mode de vie largement plébiscité et franchement assumé.

Un recul de l’âge du mariage

Et si la France compte de plus en plus de célibataires, l’âge moyen du mariage recule également d’année en année, rendant la Sainte Catherine rétrograde. La société a évolué, et avec elle les comportements, les pratiques et les conceptions des modes d’union. Le travail est plus précaire et a pour conséquence un allongement de la période de stabilité de l’emploi. À cela il faut ajouter les difficultés matérielles et l’allongement du nombre d’années d’étude, qui a doublé en 50 ans. Autant de facteurs qui repoussent la date du mariage comme l’indique les chiffres de l’Insee : en 1946, l’âge moyen des femmes au premier mariage était de 24,3 ans, contre 26,8 ans en 1994 et 30, 8 ans en 2011. Aujourd’hui, les catherinettes n’ont donc plus lieu d’être : indépendance et émancipation ont eu raison des choix des femmes, notamment celui du célibat.

Manon Adoue

VOIR AUSSI

Mariage : un quart des femmes ne veulent plus prendre le nom de leur mari
Top 8 des choses à ne pas dire à une célibataire
10 photographes de mariage talentueux à booker d'urgence