La Poste lance un service d'impression 3D pour créer des objets personnalisés

La Poste lance un service d'impression 3D pour créer des objets personnalisés
La Poste lance un service d'impression 3D pour créer des objets personnalisés
La Poste lance mercredi 27 novembre un service d'impression 3D ouvert à tous ses clients. L'opération, qui sera expérimentée pendant six mois dans trois bureaux franciliens, vise à faire découvrir le procédé tant aux particuliers qu'aux professionnels.
A lire aussi


Une nouvelle coque pour votre smartphone, une bague personnalisée pour Noël ou un porte carte fabriqué maison... Voila quelques exemples du service que propose la Poste à partir d'aujourd'hui dans trois de ses bureaux. Deux points de vente parisiens (Bonne nouvelle et La Boétie) et un bureau à Boulogne-Billancourt (Hôtel de Ville) proposent de tester l'impression 3D grandeur nature. « Une première dans un réseau grand public », tient à souligner le service postal français.

Pour profiter des imprimantes 3D mises à dispositions dans des espaces protégés, la Poste propose un catalogue de plusieurs dizaines de références : coques de téléphone mobile, bijoux, tasses... Les possibilités seront presques infinies puisque l'entreprise précise que chacun pourra créer son objet à partir d'un fichier 3D qu'il aura apporté. Deux postiers par bureau ont été formés pour l'utilisation de l'imprimante « et pour aider les clients à faire les bons choix techniques » précise la Poste qui rappelle que « l'intérêt principal pour le client réside dans la possibilité de personnaliser son objet ».

7,50 euros pour une bague


« L'objectif est de donner accès à l'impression 3D aux clients de La Poste et au plus grand nombre de Français, leur montrer ce qu'est cette technologie dont ils entendent parler tous les jours mais ne savent pas toujours concrètement en quoi [elle] consiste », résume Philippe Bajou, directeur général de l'enseigne, qui détaille le calendrier de l'opération : « Nous allons mener cette expérience pendant six mois, et analyser comment le grand public et les professionnels s'approprient cette nouvelle offre ».

Malgré cette tentative de démocratisation, le service aura un coût : comptez environ 30 euros pour une coque de smartphone personnalisée, ou 7,50 euros pour une bague. Pour ce type d'objet, l'imprimante « travaillera » pendant 2 heures 20. Pour éviter toute attente inutile, la Poste a prévu un service de SMS qui avertit le client lorsque l'objet est prêt.

Pour les objets plus volumineux et nécessitant des technologies 3D plus poussées, la Poste a conclu un partenariat avec Sculpteo, société française spécialisée dans ce domaine, qui propose déjà un service d'impression 3D en ligne. La fabrication sera alors précédée d'un devis et se fera en atelier. Il y a quelques semaines, l'enseigne de grande distribution Auchan a ouvert, dans un de ses hypermarchés d'Ile-de-France, un service analogue d'impression 3D destiné à sa clientèle.



VOIR AUSSI

La Poste passe désormais deux fois pour les recommandés
Imprimante 3D : foetus en 3D, maison et chocolat... tout ce que permet l'invention la plus folle du moment
Une enfant découvre l'usage de ses bras grâce à une imprimante 3D