Valérie Trierweiler : les 5 étapes marquantes de sa vie de première dame

Valérie Trierweiler : les 5 étapes marquantes de sa vie de première dame
Valérie Trierweiler : les 5 étapes marquantes de sa vie de première dame
Dans cette photo : Valérie Trierweiler
Que reste-t-il de Valérie Trierweiler première dame ? L’ancienne locataire de l’Elysée a pâti de sa difficulté à prendre ses marques. Femme de caractère, indépendante, elle a dû opérer plusieurs changements radicaux pour se conformer aux usages de sa « fonction ». Et commençait à peine à parvenir à corriger son image.
A lire aussi

Les premiers mois à l’Elysée de Valérie Trierweiler semblent avoir été particulièrement difficiles. Une « drôle de vie » pour reprendre l’expression utilisée par l’ex-première dame pour parler de cette sorte de prise de fonction, qu’elle va devoir apprivoiser. Malgré les polémiques autour du mélange entre sa « fonction » qui n’existe pas vraiment dans les textes et sa profession, elle continue d’écrire une chronique culturelle dans Paris Match. Inconnue des français, elle se plie alors à ses premières interviews.

À France Inter, Valérie Trierweiler glisse le terme de « première journaliste »

Interviewée quelques jours à peine après l’élection de François Hollande par Cyril Graziani, journaliste au service politique de France Inter, Valérie Trierweiler explique toute la difficulté de se fondre dans son rôle de « première dame » - terme qu’elle récuse d’ailleurs. Elle dit vouloir « changer un peu les choses » et trouve le terme qui définit sa fonction « désuet ». Valérie Trierweiler glisse alors deux termes qui seront très commentés pour remplacer celui de « première dame »: « atout coeur », et surtout « première journaliste ». Ecoutez l’interview dans son intégralité:

>> Lire aussi: Hollande sur ses séparations d'avec Trierweiler et Royal : "Les femmes m'auront coûté cher" <<

Valérie Trierweiler et le « tweetgate »

Valérie Trierweiler est une femme de caractère, indépendante. C’est d’ailleurs elle qui l’avait affirmé aux journalistes depuis l’élection de François Hollande à de nombreuses reprises. Elle utilisait alors beaucoup son compte twitter, pour faire entendre ses points de vue. Le 12 juin 2012, c’est le dérapage: un mois après l’élection de son compagnon, en pleine élection législative elle twitte son soutien à Olivier Falorni, dissident du PS candidat face à Ségolène Royal à La Rochelle. Cette dernière a le soutien de François Hollande. Effet dévastateur garanti, tant pour le président que pour l'image de la première dame…

Valérie Trierweiler soutient sur Twitter, Olivier Falorni le ... on Twitpic

Valérie Trierweiler tente redorer son image

Un mois après son tweet de soutien dévastateur, Valérie Trierweiler revient discrètement sur le devant de la scène en mettant fin à la polémique sur le ton de la plaisanterie. Devant les caméras de BFMTV à Brest, elle déclare: « Je tournerais sept fois mon pouce avant de tweeter ».

>> Lire aussi: Valérie Trierweiler est la première dame la moins aimée des Français <<

La première dame s’investit dans l’humanitaire

Dans ce contexte de popularité en berne, la première dame emboîte le pas à ses prédécesseurs. Elle devient ambassadrice de la fondation Danielle-Mitterrand. Elle se livre aussi sur l’inconfort qui caractérise sa fonction, parlant de « refus inconscient du rôle ». Le 18 mai 2013, elle fait son premier voyage de première dame sans être accompagnée du président. Elle se rend à Gao au Mali, sur l’invitation de Mintou Traoré, l'épouse du président malien Dioncounda Traoré. Les deux femmes sont allées apporter un peu de réconfort dans un hôpital de la région.

Valérie Trierweiler et le « GayetGate »

On disait la première dame de plus en plus distante de François Hollande lors des visites officielles. Certains parlaient de tensions dans le couple. Dans les semaines précédant les révélations du magazine Closer, la rumeur d’une liaison entre Julie Gayet et François Hollande enfle. Jusqu’à la déflagration liée à l’officialisation de cette liaison, et ses conséquences sur la santé de Valérie Trierweiler. Celle-ci, abattue, reste pendant une semaine en observation à l’hôpital.

>> Lire aussi: François Hollande et Valérie Trierweiler ont annoncé leur rupture <<