Jeux Olympiques : enfin 50% d'athlètes féminines en 2020

Jeux Olympiques : enfin 50% d'athlètes féminines en 2020
Jeux Olympiques : enfin 50% d'athlètes féminines en 2020
Les femmes devraient bientôt être plus nombreuses à participer aux Jeux Olympiques. En effet, le Comité International Olympique a adopté à l’unanimité, en début de semaine, une recommandation visant à parvenir à une parité parfaite entre les athlètes hommes et femmes, d’ici aux JO 2020.
A lire aussi


Des Jeux Olympiques plus paritaires en 2020 ? C’est en tout cas l’ambition du Comité International Olympique (CIO). En effet, en approuvant le 8 décembre dernier à Monaco, les 40 recommandations qui composaient l’Agenda Olympique 2020, le CIO a par la même occasion adopté le onzième engagement. Sobrement intitulé « Favoriser l’égalité des sexes », il stipule que « le CIO œuvrera avec les Fédérations internationales afin de parvenir à une participation féminine de 50% aux Jeux Olympiques et pour stimuler la participation des femmes et leur présence dans le sport en créant davantage d’occasions de participation aux Jeux Olympiques ». En outre, le Comité dit vouloir « encourager l’inclusion d’épreuves par équipes mixtes ».

Ce projet est d’autant plus fondé que la parité est loin d’être la norme dans le sport de haut niveau. Pour preuve, il aura fallu attendre 2012 et les JO de Londres (soit plus d’un siècle après la création de ce rendez-vous sportif) pour que les athlètes féminines puissent, pour la première fois, avoir accès aux 26 disciplines disputées par leurs homologues masculins avec l’introduction de la boxe féminine.

Créer des épreuves mixtes pour faire grimper le taux d’athlètes féminines

À noter toutefois que parmi ces 26 sports, seules trois épreuves sont mixtes - en tennis, badminton et équitation -, tandis que certaines sont encore et toujours réservées aux hommes. C’est notamment le cas de la lutte gréco-romaine, du 50 km marche en athlétisme ou encore du quatre sans barreur en aviron. Finalement, toutes disciplines confondues, les athlètes masculins ont accès à plus de 160 épreuves contre 132 seulement pour les femmes.

Une situation à laquelle Thomas Bach, président du Comité International Olympique, semble décidé à mettre un terme. « Actuellement, les femmes ne représentent que 44% des athlètes », a-t-il ainsi fait remarquer au site 24heures.ch. Et de poursuivre : « Dans certains pays, il est parfois difficile de trouver quatre sprinteuses de pointe pour former un relais. En créant des épreuves mixtes, cela aiderait à relever le taux à 50% ». Affaire à suivre donc…