Affaire DSK : pas de suspension des primaires PS selon Hamon

Affaire DSK : pas de suspension des primaires PS selon Hamon
Affaire DSK : pas de suspension des primaires PS selon Hamon
Les sympathisants de DSK appelaient ce matin à suspendre les primaires du parti socialiste en raison d'une audience inattendue qui pourrait lever les accusations portées contre l'ancien directeur du FMI. Benoît Hamon, le porte-parole du parti, a déclaré que les primaires étaient maintenues pour le moment.
A lire aussi


Le porte-parole du parti socialiste, Benoît Hamon, a déclaré ce matin sur la chaîne Public Sénat/LCP que la suspension des primaires « n'était pas à l'ordre du jour ». « Je ne sais même pas si les charges seront abandonnées. On ne peut pas avoir une info à 7H00 du matin et à 10H00 qu'on nous demande si tout le calendrier politique est remis en cause », a-t-il ajouté.
Benoît Hamon préfère agir avec prudence : « on a juste besoin de regarder si ce qui relève du commentaire va être confirmé par la justice américaine. Si c'est confirmé, on se parle, on discute, on regarde, on attend l'avis des principaux concernés ».
Cette nuit, un coup de théâtre a bouleversé l'affaire DSK : le procureur ne croit plus en la version de la femme de chambre Nafissatou Diallo qui « aurait menti continuellement et ne serait plus un témoin crédible », selon les affirmations du New York Times. Une audience imprévue de DSK doit se tenir cet après-midi à 17h30, heure française.

(Source : AFP)

Crédit photo : IMF Photograph/Stephen Jaffe

Géraldine Bachmann



VOIR AUSSI

Affaire DSK : la plaignante aurait menti, DSK doit comparaître
DSK : ses avocats contestent l’identification par la femme de chambre
DSK : ses premiers mots à la police lors de son arrestation
Primaires au PS : Guy Delcourt dénonce une organisation contestable

L’INFO MEMBRES

Affaire DSK : le frère de Nafissatou Diallo, la femme de chambre, s’est confié au JDD
Affaire DSK : les réactions d’Aubry, Hollande, Lang, Jospin et Borloo