Affaire DSK : Tristane Banon pourrait témoigner à New York

Affaire DSK : Tristane Banon pourrait témoigner à New York
Affaire DSK : Tristane Banon pourrait témoigner à New York
Maître David Koubbi, l’avocat de Tristane Banon, affirme que sa cliente pourrait témoigner dans l’affaire DSK à New York si une demande officielle était formulée par le procureur Cyrus Vance Jr.
A lire aussi
Affaire DSK : les féministes à la rescousse de Tristane Banon
femmes
Affaire DSK : les féministes à la rescousse de Tristane...


On en sait un peu plus sur le rendez-vous qui a réuni mardi dernier dans les bureaux du procureur de New York, Maître David Koubbi et Kenneth Thompson, l’avocat de Nafissatou Diallo. Dans une interview publiée ce matin dans le Parisien, l’avocat de Tristane Banon, la jeune Française qui accuse DSK de tentative de viol, déclare s’être rendu à New York pour connaître le contenu du dossier américain : « J’ai dit depuis le début que je ne voulais pas que la parole de Tristane Banon soit liée à un dossier dont je ne connaissais pas le contenu. J’ai donc décidé d’effectuer ce voyage pour rencontrer et m’entretenir avec les protagonistes de cette affaire. »
Durant les trois heures passées dans les bureaux du procureur, Maître Koubbi aurait ainsi refusé de communiquer les pièces du dossier français en promettant de collaborer si Cyrus Vance Jr faisait une demande officielle d’entraide judiciaire aux autorités françaises, il en irait de même pour un éventuel témoignage de Tristane Banon : « S’il y a une demande officielle, Tristane ira témoigner à New York. Je ne lui conseillerai pas de comparaître volontairement en dehors de ce cadre légal et officiel », déclare Me Koubbi à l’envoyée spéciale du Parisien à New York.
Autre temps fort de la visite de l’avocat français aux Etats-Unis : sa rencontre avec la plaignante Nafissatou Diallo, qui accuse Dominique Strauss-Kahn de viol et d’agression sexuelle. Elle aurait fait part à David Koubbi de ce qu’elle avait subi « et du grand désarroi dans lequel elle se trouvait », rapporte ce dernier, qui affirme en outre que, contrairement aux dires de William Taylor, l’un des avocats de DSK, le dossier médical de la femme de chambre « n’est pas vide ». Et de rappeler que la décision du procureur lors de l’audience du 1er août concernant les poursuites engagées contre l’ancien patron du FMI n’impacterait « en aucune façon la procédure française ».

(Source : Le Parisien)



VOIR AUSSI

Affaire DSK : Cyrus Vance Jr va convoquer Tristane Banon
DSK : Philippe Vandel va être entendu dans l'affaire Banon
DSK : Anne Mansouret devient mère courage pour sa fille Tristane Banon
Tristane Banon : « J'ai cru qu'on pouvait oublier »
Tristane Banon entendue par la police

L’INFO PAR NOS MEMBRES

Affaire DSK-Tristane Banon : politiques, journalistes, qui était au courant ?
Affaire DSK-Banon : Brigitte Guillemette, l'autre madame Strauss-Kahn
Tristane Banon : une photo privée pourrait salir sa réputation face à DSK
Tristane Banon : une autre "affaire DSK" en France ?