Primaire PS : l'UMP raille la « défaite story » et « qui va dépenser des millions »

Primaire PS : l'UMP raille la « défaite story » et « qui va dépenser des millions »
Primaire PS : l'UMP raille la « défaite story » et « qui va dépenser des millions »
Dans cette photo : Martine Aubry
Si les socialistes sont globalement restés courtois lors du premier débat de la primaire socialiste qui a eu lieu hier soir sur France 2, l’UMP n’a pas cherché à retenir ses commentaires acerbes. Jean-François Copé a même posté un communiqué accompagné d’une vidéo raillant le désaccord sur la retraite à 60 ans.
A lire aussi
L'Europe accorde 1,5 million d'euros pour retrouver des écrivaines perdues
News essentielles
L'Europe accorde 1,5 million d'euros pour retrouver des...


Les 6 candidats réunis pour le premier débat de la primaire socialiste, hier, sur France 2, ont joué le consensus, pour ne pas donner en spectacle les divisions d’un clan qui a signé un programme commun pour la présidentielle 2012. En effet, ce n’est qu’au bout de trois heures de self-control de la part de tous que quelques piques ont fusé entre les deux favoris, Martine Aubry et François Hollande. Sur le nucléaire d’abord, la question de l’emploi et des comptes publics ensuite. L’épineux dossier DSK s’est aussi immiscé dans la joute : François Hollande a tenu à rappeler que lui n’avait pas attendu la défection du patron du FMI pour décider d’être candidat : « Si DSK avait été candidat à la primaire, il aurait été présent à ce débat. (…) Et moi aussi. J'avais pris ma décision avant », a-t-il déclaré, mettant de fait, Mme Aubry, mal à l’aise face au pacte conclu avec DSK avant « l’affaire » qui l’a retenu à New York.

La guerre est déclarée par l’UMP
Finalement c’est le parti majoritaire qui peine à se contenir. Jean-François Copé, Secrétaire général de l’UMP, aurait suivi, selon Europe 1, le débat à la télévision accompagné d’une dizaine de collaborateurs. Il a répliqué en publiant cette nuit une lettre pour critiquer un débat où chaque candidat a préféré parler de lui-même « plutôt que des Français », et regrettant le « décalage entre la gravité de la crise et le déphasage des candidats du PS ». Concluant finalement sur les deux seules propositions innovantes et concrètes qu’il ait retenues : « la sortie du nucléaire et la dépénalisation du cannabis ».
La cerise venait en fin de communiqué, selon Europe 1 la lettre était suivie d’une vidéo (voir ci-dessous) qui moque le désaccord des candidats socialistes sur le retour à la retraite à 60 ans. Intitulée « les Folles propositions du PS, elle se termine par cette phrase : « Proposition numéro 1 : maintenir la retraite à 60 ans, même eux n’y croient pas ! »

VIDEO postée par l’UMP


« Concours Lépine de la démagogie »

Christian Jacob, président du groupe UMP à l’Assemblée, lui aussi, a regardé le débat sur France 2. Il dénonce « un véritable concours Lépine de la démagogie », et n’hésite pas à en remettre une couche, décrivant le débat comme « un spectacle désolant de candidats socialistes se livrant à une triste succession de monologues sans relief ». Plus créatif, le conseiller politique de l’UMP, Thierry Mariani, use de périphrases télévisuelles pour exprimer son sentiment : selon lui le rendez-vous d’hier soir offrait « un plateau de téléréalité sans saveur entre « qui va dépenser des millions », « le maillon faible » et « défaite story ».  » Il a enfin sorti une flèche plus fine, rappelant que pendant que Valls, Montebourg, Baylet, Royal Aubry et Hollande assistaient à ce « débat navrant », Nicolas Sarkozy était acclamé par le peuple libyen.
La déléguée générale de l’UMP, quant à elle, s’est sentie inspirée par les postulants. Dans un communiqué, Valérie Rosso-Debord refait le portrait de Ségolène Royal -« impériale qui réinvente l’ordre social »-, estime qu’Arnaud Montebourg « se croit en Russie en 1917 », et voit « une Aubry crispée par l'enjeu qui nous joue 1997, le retour ».
Ca promet pour le printemps 2012…

(Source : Le Monde.fr, Europe 1)

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Primaire PS : Aubry et Hollande s'affrontent dans un débat consensuel
Primaire PS : Aubry, Royal et Hollande débattent sur France 2
Un Français sur trois aux urnes et une appli pour les guider
DSK va-t-il saboter la primaire PS ?
Primaire au PS : Guy Delcourt dénonce une organisation contestable

L’INFO PAR NOS MEMBRES

David Pujadas gaffe en interviewant Martine Aubry

Plus d'actu sur : Primaires PS

François Hollande : objectif 2012
Résultats de la primaire PS : large victoire de Hollande
Primaires socialistes : Ségolène Royal accablée sur Twitter