Des timbres contre la violence faite aux femmes

Des timbres contre la violence faite aux femmes
Des timbres contre la violence faite aux femmes
Déclarée grande cause nationale française en 2010, la lutte contre la violence faite aux femmes s’intensifie et investit sous forme de clichés nos futurs carnets de timbres. Terrafemina revient sur cet engagement face à un  phénomène impardonnable qui, en deux ans, aura encore bouleversé 675 000 femmes.
A lire aussi

Nous avions pris l’habitude, au fil des années et des décennies, de découvrir hasardement lors de nos envois postaux des timbres spéciaux édités en séries limitées. Des timbres « JO de Vancouver », des timbres « Marianne », des timbres « Astérix »… Aujourd’hui La Poste durcit le ton et sort des sentiers fantaisistes et politiquement corrects. Les futurs représentations qui s’illustreront dès le 3 mai sur ce petit bout de papier incontournable de nos enveloppes, marquent d’une main de fer le nouvel engagement du groupe: la lutte contre la violence faite aux femmes. Sur chaque timbre, la photographie d’une femme : française, congolaise, américaine, afghane, marocaine… Une diversité, symbole des multiples formes de violences subies, qu’elles soient conjugales, ou prennent les traits de harcèlements, ou encore de viols.

Une démarche en partenariat avec V-day

Malgré son manque de reconnaissance en France, V-day se distingue comme le mouvement mondial de référence dans la lutte contre la violence faite aux femmes. L’association a été créée en 1998 par la militante Eve Ensler, auteur américaine que certaines auront pu rencontrer au travers de sa pièce de théâtre remarquée : « les Monologues du vagin ». En 12 ans d’existence, le mouvement est parvenu à récolter plus de 70 millions de dollars, intégrant en 2001 le classement des 100 meilleures associations caritatives du mensuel Worth, puis en 2006 le « Top Ten Charities » publié par le magazine Marie Claire. Aujourd’hui V-day s’associe à la Poste ainsi qu’aux 4 photographes engagés (Paula Allen, Catherine Cabrol, Scarlett Coten, Stéphan Gladieu)  qui ont vendu leurs droits au groupe. L’association a en effet souhaité saluer et honorer la proposition de loi votée le 25 février 2010 par les députés français pour la création d’une ordonnance de protection des femmes victimes de violences.

Informations pratiques :

- Le carnet de 12 timbres sera vendu dès le 3 mai dans les bureaux de Poste
- Disponible par correspondance avec Phil@poste

Emilie Gardes

En savoir plus :

Visitez le site de La Poste

Le site de V-day