Cora : Licenciée pour un ticket de caisse ?

Cora : Licenciée pour un ticket de caisse ?
Cora : Licenciée pour un ticket de caisse ?
L’histoire se passe dans un supermarché Cora de Moselle. Une employée est actuellement en procédure de licenciement. Pourquoi ? Tout simplement car on lui reproche d’avoir utilisé un bon de réduction disponible au dos du ticket de caisse qu’un client n’avait pas emporté avec lui. Une affaire qui fait beaucoup de bruit sur Internet.
A lire aussi

Invitée à s’exprimer au micro de la radio France Inter ce matin, la caissière employée chez Cora a tenu à livrer sa version des faits dans cette histoire assez abracadabrante :

« J'ai pensé à mon fils de 8 ans, j'ai détaché, mais vraiment au vu de tout le monde, et juste après, à 14 heures, à la fin de mon service, on m'a interpellée, l'adjoint de la sécurité et ma chef de caisse me disant que c'est la propriété de Cora »

Pour revenir rapidement sur les faits qui sont reprochés à cette femme, il s’agit d’une simple histoire de ticket de caisse. A la fin de service, la caissière décide de faire plaisir à son fils avec un bon de réduction pour un fast-food présent au dos d’un ticket abandonné par un client. Et c’est tout juste ce que lui reproche la direction ! De là à être licenciée pour ça…

Compte-tenu du bruit que fait cette affaire depuis ce matin, la direction de Cora a décidé de réagir sur sa page Facebook en publiant ce message : « Sachez que nous sommes actuellement en contact avec la direction de l’hypermarché Cora de Mondelange afin de clarifier cette situation. Nous ne manquerons pas de vous informer dans les meilleurs délais de l’issue de cette mise au point et des dispositions qui en découleront.Merci de votre compréhension. »

Une affaire dont on a pas fini d’entendre parler…

Crédit : AFP

VOIR AUSSI

Suicide des enfants : un tabou mais pas une fatalité

Drogues : 19 personnalités pour la légalisation du cannabis

Une femme de 63 ans donne naissance à une petite fille aux Pays-Bas

Dexter : une nouvelle saison endeuillée par un fait-divers macabre