Violences conjugales : des bracelets électroniques testés dans 3 villes

Violences conjugales : des bracelets électroniques testés dans 3 villes
Violences conjugales : des bracelets électroniques testés dans 3 villes
Dans cette photo : Roselyne Bachelot
Des bracelets électroniques conçus pour éloigner les conjoints violents seront testés dès 2012 dans 3 villes, Amiens, Strasbourg et Aix-en-Provence, a annoncé Roselyne Bachelot, la ministre des Solidarités, au quotidien 20 Minutes.
A lire aussi


Alors qu’une nouvelle campagne contre les violences faites aux femmes sera lancée demain, la ministre des Solidarités Roselyne Bachelot annonce dans une interview au quotidien 20 Minutes que des bracelets électroniques seront testés à Amiens, Strasbourg et Aix-en-Provence, dès 2012. Si l’essai s’avère concluant, le port du bracelet électronique pour les conjoints violents sera généralisé dans toute la France.
Les personnes concernées par le port du bracelet sont des auteurs de violences graves ou de tentatives de meurtre sur leur conjointe, et qui ont été condamnés à au moins 5 ans de prison. Le bracelet électronique est contrôlé par GPS. Si l’agresseur s’approche trop du domicile, le boitier de la victime l’en avertit en sonnant. Elle peut également s’en servir pour alerter la police.
Remarquons que la mesure de port du bracelet électronique a été votée par l’Assemblée Nationale en février 2010 Il aura donc fallu deux ans pour enfin tester le système inspiré du modèle espagnol.

(Source : 20 Minutes)
Crédit photo : Photodisc

VOIR AUSSI

La lutte contre les violences conjugales fait l’unanimité
Violences conjugales : application inégale de l’ordonnance de protection
Violences conjugales, 1 an après, où en est-on ?