Rama Yade : radiée des listes électorales, elle porte plainte

Rama Yade : radiée des listes électorales, elle porte plainte
Rama Yade : radiée des listes électorales, elle porte plainte
Dans cette photo : Rama Yade
En raison de la contestation de la domiciliation de sa résidence principale dans les Hauts-de-Seine, Rama Yade a été radiée hier des listes électorales. L'ex secrétaire d'État a décidé de réagir en portant plainte.
A lire aussi


C’est décidemment une période difficile pour Rama Yade. Attaquée par l’ensemble du monde politique depuis qu’elle a fait part de son intention de s’emparer d’un siège de député dans les Hauts-de-Seine, Rama Yade vient de subir un nouveau coup dur. L’ex secrétaire d’État, candidate donc aux prochaines législatives, a été radiée hier des listes électorales de Colombes, où elle est élue municipale d’opposition. La domiciliation de sa résidence principale dans cette commune des Hauts-de-Seine a en effet été contestée. Plus concrètement, l’élue du Pari radical de Jean-Louis Borloo est accusée par des élus UMP et PS d’avoir menti sur son lieu de résidence et donc ne pas vivre véritablement à Colombes, mais plutôt à Paris où elle dispose d’un autre domicile. Le maire PS Philippe Sarre accuse également Rama Yade de ne pas avoir payé d’impôts locaux depuis deux ans. Selon M. Sarre, Rama Yade s’est d’ailleurs rendue lundi en mairie pour le signaler et officialiser le fait que, depuis le 7 décembre, elle habite un nouvel appartement à Colombes. Toujours selon le maire PS, une demande d’inscription sur les listes électorales devrait alors normalement être étudiée en janvier 2012.

Hier soir, Rama Yade affirmait ne pas être « au courant » de cette mesure de radiation, qui ne devrait cependant pas la priver d’une présentation aux législatives l’an prochain dans la circonscription d’Asnières/Colombes-sud. Concernant cette radiation, Rama Yade a déploré « un acharnement » contre elle et a promis de porter plainte pour « dénonciation calomnieuse » contre « tous ceux » qui, selon elle, en sont responsables.

Alexandre Roux

(Source : europe1.fr)

VOIR AUSSI

Rama Yade quitte l'UNESCO et rompt définitivement avec le gouvernement
Viols en RDC, Rama Yade dénonce « l'impunité des bourreaux »
Rama Yade, ambassadrice auprès de l’Unesco

L’INFO DES MEMBRES

Rama Yade au coeur d'une affaire de plagiat
Rama Yade : d’ambassadrice de l’Unesco à porte-parole de Jean-Louis Borloo ?
Rama Yade quitte l’UMP et rejoint Jean-Louis Borloo

Dans l'actu
UMP