Faites une bonne action : donnez votre sang

Faites une bonne action : donnez votre sang
Faites une bonne action : donnez votre sang

Pas besoin de partir à l’autre bout du monde pour venir en aide à autrui. Il suffit de donner un peu de son sang, chaque année. Pourtant, nous sommes encore trop peu à avoir ce réflexe. A l'occasion de la journée mondiale du don du sang, Terrafemina vous dit tout ce qu'il vous faut savoir avant de donner.

À lire aussi

C’est le don le plus connu mais pas vraiment répandu.  La preuve ? Selon les statistiques actuelles, la France aurait besoin de 1000 dons de sang par jour pour répondre aux besoins des malades. Des chiffres qui bien entendu ne sont pas atteints puisque 4% seulement des français donnent leur sang. Rappelons qu’en France le don de sang est anonyme et gratuit. Il ne pourra en aucun cas être destiné à une personne de votre choix.

Comment faire un don

Vous êtes prêtes à franchir le pas ? Mais vous ne savez pas où vous renseigner pour savoir où ont lieu les collectes ? Sachez qu’il en existe de nombreuses  organisées chaque mois en France. Vous pouvez vous rendre sur le site de l’Etablissement français du sang. Il vous suffit d’y taper votre numéro de département pour avoir plus d’indications.

Désormais, vous pouvez être alertés par mail des collectes qui ont lieu près de chez vous. Cliquez-ici si vous êtes intéressée.
Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site de l'EFS.

Que puis-je donner ?

Le don de sang total

Conditions : Le don de sang total est possible de 18 à 70 ans pour toute personne pesant au minimum  50 kg. Il consiste à recueillir 470Ml de sang pendant 6 à 7 minutes. Vous avez la possibilité de faire ce geste jusqu’à 4 fois par an pour une femme et 5 fois par an pour un homme. Entre deux dons un délai de 2 semaines est exigé. A noter : le groupe O négatif est particulièrement recherché.

Le don de sang est néanmoins  proscrit en cas de grande fatigue, d’anémie, de diabète insulino-dépendant ou de traitement pour des crises d’épilepsie. Une femme enceinte ne peut pas donner son sang et ce, jusqu’à six mois après son accouchement du fait du risque d’anémie très présent à cette période. En cas de maladie virale, comptez en moyenne deux semaines après la fin des symptômes pour pouvoir donner votre sang. Rappelons également que les personnes ayant subi une transfusion ou un don d’organes ne peuvent pas être retenues pour ce type de dons.

Le don de plasma

Il consiste à prélever 700 Ml par ponction veineuse unique pendant 45 minutes.  Le donneur ne perd pas ses globules qui lui sont restitués. Il est possible dès l’âge de 18 ans mais jusqu’à 65 ans seulement. Vous pouvez faire jusqu’à 24 dons de plasma  par an. Il vous est juste demandé d’espacer les dons de deux semaines. Signalons que le groupe AB est très demandé.

Le don de plaquettes

C’est le même principe que le don de plasma. Il dure de 1h15 à 2h. Il est possible de faire 12 dons par an maximum, espacés chacun de quatre semaines. Ce sont les donneurs des groupes 0 et A qui sont concernés en priorité.


Le don de sang placentaire

Cette pratique est en phase de devenir un vrai sujet d’avenir et d’espoir pour la recherche médicale. Selon  l’Agence de la Biomédecine et l’établissement français du sang, qui ont mis en place un réseau de banques de sang placentaire,  les cellules souches augmenteraient les chances de réussite des greffes.

Plus connue sous l’appellation sang du cordon, cette collecte ne comporte aucun danger pour vous et votre bébé. Elle se pratique seulement dans certaines villes de France : Besançon, Bordeaux, Limoges et Paris. Ce type de dons, absolument pas douloureux, nécessite cependant un entretien au préalable avec un médecin spécialiste pendant la grossesse. Vous devrez également accoucher dans un hôpital habilité à mener à bien ce programme, votre enfant devra recevoir un examen clinique.

En savoir plus ? Cliquez-ici.


Et enfin… quand Facebook recrute les donneurs de sang.

L’histoire est insolite, anecdotique et n’a échappé ni aux médias ni à l’Etablissement Français du Sang (EFS). Phil Pain, un britannique de 20 ans, est grièvement blessé le soir du Jour de l’An après une chute du 7ème étage de son hôtel au Mexique. Sa famille lance alors un appel sur Facebook pour le sauver. Résultat : 12000 internautes ont relayé l’info et pas moins de six litres de sang lui ont été envoyés en 12 heures. A ce jour, l’EFS voit les réseaux sociaux, Facebook ou Twitter comme une opportunité non négligeable pour récolter des dons.

Dans l'actu