La mode en 2014 : année "D", comme digital ready - vidéo

La mode en 2014 : année "D", comme digital ready - vidéo
La mode en 2014 : année "D", comme digital ready - vidéo
Dans un monde digitalisé, comment s'adaptent la mode et les créateurs ? Pour Anna Dello Russo, directrice mode pour le magazine Vogue au Japon, les blogs et les réseaux sociaux jouent un rôle crucial dans cette industrie planétaire. Point de vue confirmé par le blogueur new-yorkais Bryan Boy. Deux regards pointus sur la fashion 2.0 réunis dans un reportage signé CNN International.
A lire aussi


Pour comprendre comment les acteurs voient évoluer le marché de la mode sous l’influence du Web, du mobile et des réseaux sociaux, CNN International s’est adressé à la directrice mode du Vogue japonais, Anna Dello Russo, et à Bryan Boy, blogueur new-yorkais réputé. Ce dernier estime que  les blogueurs « ont une influence certaine sur l’industrie de la mode. Ils relayent les tendances à leurs lecteurs, apportent un soutien aux stylistes d’une manière différente des magazines. » Anna Dello Russo, pour sa part, compare le blogueur à un paparazzi, mais dans le bon sens du terme : « Il rend la mode plus accessible, et fait d’elle un événement mondial, un phénomène. »

Mais il n’y a pas que les blogs qui tissent leur Toile. Les marques et les créateurs trouvent via les réseaux sociaux de nouveaux supports pour s’exprimer. « Maintenant vous pouvez toucher des millions et des millions de lecteurs et followers en un jour sur le web. Il était impossible d’imaginer cela il y a quelques années. Le langage de la mode est à présent accessible à tous », commente Anna. D’où ce paradoxe souligné par Bryan Boy, de la nécessité « d’être unique », très actif, et de jouer la carte de la personnalisation.

« Inspirer », « faire court et cool »

« Vous devez être présent sur les réseaux sociaux. Il y a Instagram, Facebook et Twitter. Vous devez y être impliqué et pertinent pour qu’au final votre contenu puisse inspirer les gens ou les divertir. Vous devez créer du contenu attractif, mais aussi amusant, afin de développer l’interaction avec vos lecteurs », développe le blogueur. Autant de nouvelles missions qui changent la donne et qui accélèrent les process, « vous avez moins de temps pour convaincre les gens. C’est pourquoi vous devez faire court, être intelligent, cool et malin », conseille Anna. 

Pour 2014, le blogueur new-yorkais promet une année fashion digitale : « Aujourd’hui, la plupart des marques et maisons de couture sont présentes de manière active sur les réseaux sociaux. Si elles ne le sont pas encore, elles ont déjà du retard. Les marques et maisons de couture devront trouver des moyens innovants pour communiquer, et cela ira plus loin que ce qu’elles ne font déjà. Désormais, chacun est influencé par les mêmes visuels sur Internet. Nous vivons à l’ère du digital, que vous soyez à Paris ou à New York, nous avons tous accès aux mêmes références visuelles. Alors, je pense que pour les prochaines années, nous mettrons plus l’accent sur la personnalisation. »

Dans l'actu