Robes de mariée 2015 : voilà pourquoi il ne faut pas suivre les tendances

Robes de mariée 2015 : voilà pourquoi il ne faut pas suivre les tendances
Robes de mariée 2015 : voilà pourquoi il ne faut pas suivre les tendances
Vous voulez une robe de mariée « tendance » pour le jour J ? Vous avez tout faux. Et voilà pourquoi.
A lire aussi


Dans ses showrooms Olympe de Montpellier et de Lyon, Charlotte Lamouroux propose aux futures mariées une sélection triée sur le volet de robes de mariée : il y a les sublimes créations de la belle Laure de Sagazan, les robes casual et cools de Rue de Seine, celles très couture d’Élise Hameau. Bref du beau, du moderne… Du tendance ? Charlotte Lamoureux n’aime pas beaucoup le mot, mais admet que la silhouette de la mariée s'est transformée ces dernières années.

La robe de mariée 2015 : dentelle de Calais, crêpe de soie et dos travaillé

« On remarque que les robes se font moins volumineuses, on préfère des matières fluides qui bougent avec la mariée. Plus question de jupons ou de cerceaux. Concernant les matières, les tissus sont aériens, on remarque beaucoup de mélanges de dentelle de Calais et de crêpe de soie », explique-t-elle. « Au niveau des coupes, le dos a une part importante dans la robe de mariée, souvent très travaillé, il permet de dévoiler le corps tout en pudeur… »

« Les tendances n’ont aucune importance »

Le chapitre « tendances » s’arrêtera là. « Chaque femme choisit sa robe selon ses goûts et sa morphologie. Il ne faut pas se laisser dicter le choix de sa robe de mariée par des soi-disant « tendances » ou « modes ». Il faut avoir une robe qui nous ressemble vraiment, c’est un vêtement très personnel. Je pense que les tendances n’ont aucune importance dans le monde du mariage ! », tranche la fondatrice d’Olympe. « Quand une mariée se sent bien dans une robe, elle a une façon de bouger, de se tenir, décontractée et naturelle. Pour moi, c’est atteindre cette attitude-là qui rend une mariée actuelle et moderne. »

Pour choisir sa robe de mariée : de la personnalité et un peu de morpho

Bref, au moment du choix de la robe, seuls les goûts et la morphologie comptent. « Ce qui est moderne, c’est avoir le courage d’être soi-même le jour de son mariage », poursuit Charlotte Lamouroux. « Si on a de très jolies jambes, que l’on se sent beaucoup plus belle en court », il faut se marier en court. Si on aime les voiles, on met un voile, « qui peut être un très beau en complément aux robes simples et fluides. Il ajoute un côté très romantique à la robe », détaille la fondatrice d’Olympe.

Quand on est petite, on choisit plutôt une robe taille empire ou taille haute qui allonge naturellement la silhouette. On choisit une robe à manches si on complexe un peu sur ses bras, une robe compatible avec le port du soutien-gorge quand on a une forte poitrine… Et c’est tout. Bref, à bas les tendances et vive la mariée.

Dans l'actu