La période d'essai : durée et… rupture !

La période d'essai : durée et… rupture !
La période d'essai : durée et… rupture !

Toutes vos questions sur la période d’essai, si c’est votre patron ou si c’est vous qui la rompez, lisez bien les réponses de notre avocate Delphine Liault !

A lire aussi
"The Period Game", le jeu de société pour parler des règles aux ados
News essentielles
"The Period Game", le jeu de société pour parler des...

Mon employeur vient de rompre mon contrat de travail pendant ma période d'essai. Puis-je contester cette rupture ?


Malheureusement, la rupture de la période d'essai n'est soumise à aucune procédure particulière et n'a pas à être justifiée par un motif. Dès lors, votre employeur peut rompre votre contrat de travail pendant la période d'essai à tout moment, sans motif et sans indemnité. Néanmoins, vous pourriez solliciter des dommages et intérêts si cette rupture était abusive. Par exemple, elle peut être considérée comme abusive lorsque l'employeur rompt la période d'essai sans avoir eu le temps nécessaire pour apprécier les capacités professionnelles du salarié (au bout de quelques jours seulement). 

Je ne me plais pas dans mon nouvel emploi. Si je décide de rompre ma période d'essai, serai-je obliger d'effectuer un préavis ?


Oui. Si votre contrat de travail ou la convention collective applicable à la société (vous pourrez trouver le texte sur le site de legifrance.gouv) ne comprend pas de dispositions sur le préavis pendant la période d'essai, le Code du travail prévoit que vous devez respecter un préavis d'une durée de 24 heures si votre présence dans l'entreprise n'excède pas 8 jours ou de 48 heures si votre présence dans l'entreprise est supérieure à 8 jours.

Je suis cadre, je dois signer très prochainement mon contrat de travail et mon nouvel employeur souhaite que j'effectue une période d'essai de 4 mois. Je trouve cette durée très longue alors que je pensais que, pour un cadre, la période d'essai était de 3 mois seulement ?


Depuis une loi du 27 juin 2008, la durée légale de la période d'essai d'un salarié qui a le statut de cadre est bien de 4 mois. Dès lors, à défaut d'accord ou de convention collective conclu après cette loi, donc après le 27 juin 2008, qui prévoirait une durée de période d'essai plus courte pour les cadres, cette durée de 4 mois vous est applicable.

ALLER PLUS LOIN : Tous vos droits pendant la période d'essai avec Saskia Henninger