L'Assemblée adopte la prime « dividendes » pour des salariés

L'Assemblée adopte la prime « dividendes » pour des salariés
L'Assemblée adopte la prime « dividendes » pour des salariés
L’Assemblée nationale a adopté aujourd’hui en première lecture la création d'une prime obligatoire pour les salariés des entreprises d'au moins 50 personnes, versant des dividendes en hausse. Les syndicats et le patronat ont vivement critiqué cette décision.
A lire aussi

L'Assemblée nationale a adopté aujourd’hui en première lecture par 320 voix contre 208, la prime « dividendes » destinée aux salariés d’entreprises de plus de 50 personnes, versant des dividendes en hausse par rapport à la moyenne des deux dernières années. Initialement appelée « prime à 1 000 euros », la prime de partage de la valeur ajoutée est examinée par le Parlement dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale.
Les députés, à la demande du gouvernement, ont rejeté un amendement de l'UMP Hervé Novelli qui proposait de faire grimper le seuil à 250 salariés. Les réactions ne se font pas attendre : le ministre du Travail Xavier Bertrand s’est félicité de cette décision, en affirmant qu’il s’agit « plus qu'une mesure de pouvoir d'achat, c'est une mesure d'équité et de justice ». En revanche, Alain Vidalies (PS) a qualifié ce projet d’« affichage » du gouvernement sur le pouvoir d'achat.
Le Sénat examinera le projet de loi au début du mois de juillet.

(Source : AFP)

Charlotte Charbonnier

VOIR AUSSI

Une prime pour les salariés, pas pour le gouvernement
Prime aux salariés : les Français favorables
La très contestée prime aux salariés examinée à l'Assemblée nationale
Polémique autour de la prime de 1000 euros pour les salariés