Quand l’autobronzant fait maigrir…

Quand l’autobronzant fait maigrir…
Quand l’autobronzant fait maigrir…
Dans cette photo : Kelly Osbourne
Une campagne pour des autobronzants avec la chanteuse Kelly Osbourne déclenche les foudres d’associations de parents Outre-Manche. Ces produits auraient ainsi des vertus amincissantes…
A lire aussi

La marque d’autobronzants St. Tropez soutenue par l’association créée par le Prince Charles, The Prince’s Trust, chargée d’aider les jeunes à lancer des projets, a été contrainte d’arrêter sa campagne publicitaire en Angleterre.


On y voyait la chanteuse britannique Kelly Osbourne (photo), connue pour son excentricité et son surpoids assumé, revendiquant les bienfaits amincissants de l’autobronzant sur son corps : « J’ai eu l’impression d’avoir perdu quatre kilos, et j’ai commencé à voir mon corps différemment », déclare l’ancienne brune au teint pâle, soi-disant mieux dans sa peau depuis qu’elle a pris des couleurs. Preuve à l’appui : une photo d’elle amincie mais manifestement retouchée.


Deux mamans fondatrices de l’association PinkStinks, soutenues par la psychologue Susie Orbach et l’écrivain Susie Palmer, ont réussi à faire interdire cette campagne de promotion en dénonçant l’impact des médias et du marketing sur l’estime de soi des jeunes filles. Véhiculer de tels messages les influencerait dans leur décision d’achat et les amènerait à croire, à tort, qu’un autobronzant pourrait les aider à perdre du poids.


Pas sûr que les ados se seraient tartinées de crème pour perdre deux kilos. En revanche, associer bronzage, minceur et bien-être, et faire la fortune des cabines d’UV malgré les contre-indications, d’autres marques ont déjà largement usé le filon…

Hélène Cerneau

ALLER PLUS LOIN :

Quelles crèmes solaires choisir ?

Protéger sa peau du soleil