En finir avec les ronflements

En finir avec les ronflements
En finir avec les ronflements

Tue l’amour, objet de dérision et de moquerie, le ronflement est l’une des rares pathologies à ne pas gêner directement celui qui en souffre…Mais, il peut se révéler un véritable calvaire pour celui qui partage son lit.Terrafemina fait le point sur cette nuisance sonore irritante et ses traitements.

A lire aussi
La collection Meuf Paris x Angèle qui veut en finir avec le sexisme
News essentielles
La collection Meuf Paris x Angèle qui veut en finir avec...

Qu’est-ce que le ronflement ?

Le ronflement est un bruit de gorge léger ou fort émis pendant le sommeil. Lorsque l’on s’endort, la langue, le voile du palais et la luette se relâchent, ce qui entraîne une légère obstruction des voies respiratoires. Lors de l’inspiration, ces tissus vibrent alors au passage de l’air, d’où les ronflements.

L’obstruction peut être temporaire à cause d’un rhume ou d’une allergie. Les cavités nasales sont totalement ou partiellement obstruées et la respiration par le nez est perturbée. On est alors obligé de respirer par la bouche, provoquant ainsi les ronflements.

Un ronflement moyen atteint rapidement entre 45 dB et 60 dB (le bruit d’un lave-linge) mais peut égaler les 90 dB, à savoir, le bruit du passage d’un camion !

Le nombre de personnes souffrant de cette pathologie est difficile à estimer car de nombreux ronfleurs ignorent qu’ils ronflent. Beaucoup ne veulent pas le reconnaître… ce qui amène certains conjoints ou membres de la famille à enregistrer les ronfleurs (à leur insu ?) pour qu’enfin ils puissent le reconnaître… et consulter. Les hommes seraient plus majoritairement touchés : 60%  des hommes après 50 ans contre 40% des femmes après 60 ans.

Quelles en sont les causes ?

Si l’on incrimine généralement le surpoids, la consommation de tabac, de certains médicaments et d’alcool, d’autres facteurs sur lesquels malheureusement on ne peut pas influer, favorisent le ronflement. Avec l’âge, les tissus -y compris ceux des voies respiratoires- se relâchent, ce qui explique pourquoi certaines personnes commencent à ronfler sur le tard.  Par ailleurs, les hommes ont généralement des voix aériennes plus étroites que les femmes, qui elles, bénéficient en plus de leurs hormones garantes de l’élasticité des tissus. Si vous ne remplissez aucun de ces critères, votre ronflement provient sans doute de particularités physiologiques (taille et volume) de vos voies respiratoires. C’est la nature !

Comment les éliminer

Vous avez tout essayé : siffler,  donner des coups de coude ou pieds « gentils » à votre partenaire ou compagnon de chambre, rien y fait, et pour cause. Eliminer les ronflements est mission (presque) impossible !

Version Itech, il existe l’application iphone "Stop Ronflements" vendue au prix de 0,79 euros sur l’Appstore. Elle détecte les ronflements et émet un sifflement censé faire baisser leur niveau sonore.

En pharmacie, vous trouverez des produits anti-ronflements comme le spray nasal ou buccal, mais leur efficacité n’est pas scientifiquement prouvée.

Vous ronflez toujours ? Avant de passer par les grands remèdes, vous pouvez peut-être agir sur les causes. Adopter une meilleure hygiène de vie, en limitant les excès caloriques, de boissons, la cigarette et en pratiquant une activité physique régulière est un bon début ! Encore un conseil simple : mieux vaut ne pas dormir sur le dos! En s’allongeant sur le ventre, la langue se positionne automatiquement vers l’avant et laisse la place nécessaire au passage de l’air… Si cette position vous rebute ou vous est inconfortable, il existe dans le commerce des oreillers anti-ronflements. Leur ergonomie permet aux voies aériennes de se détendre et de maintenir une bonne position.

Enfin plus contraignantes, l’assistance respiratoire nocturne (masque à porter la nuit relié à une machine) ou une prothèse dentaire à porter la nuit afin de modifier la position de la mâchoire et de la langue  peuvent aider les ronfleurs à mieux respirer. Ces deux méthodes sont remboursées par la sécurité sociale uniquement lorsque le ronflement s'accompagne d'apnée du sommeil et donc d’un risque de maladies cardiovasculaires.

Opérer

La chirurgie, elle, s'adresse aux forts ronflements, notamment accompagnés d'apnées du sommeil. Le chirurgien coupe le voile du palais, puis retend les muscles du pharynx et peut éventuellement enlever les amygdales. Une opération se déroule à l'hôpital, sous anesthésie générale et, parfois, au laser selon les zones à traiter. Les actes chirurgicaux ne sont pris en charge par la Sécurité sociale que pour l'apnée du sommeil ou s'il y a ablation des amygdales. Moins lourd, la radiofréquence qui consiste à envoyer des ondes afin de favoriser la contraction des tissus des voies respiratoires. Presque indolore, il faudra néanmoins compter entre 800 et 1000 euros pour une séance, non remboursés ! Les résultats de la radiofréquence et de la chirurgie restent encore très aléatoires !

POUR ALLER PLUS LOIN :

Les insomniaques, héros de la nuit ?

Que savez-vous de votre sommeil ?

Bien dormir : le sommeil est dans votre assiette