Travail et épanouissement : 1 femme sur 3 débordée au travail

Travail et épanouissement : 1 femme sur 3 débordée au travail
Travail et épanouissement : 1 femme sur 3 débordée au travail
Une enquête publiée jeudi 2 décembre par le ministère du Travail révèle qu’une femme sur trois se sent « débordée » au travail. Si les femmes ont majoritairement moins de responsabilités hiérarchiques mais aussi des horaires moins contraignants que les hommes, elles sont également moins confiantes sur l’utilité d’un travail jugé moins épanouissant.
A lire aussi

Une contradiction qui révèle que l’égalité n’est pas encore dans le couple. Selon une enquête de la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES) pour le ministère du Travail, les femmes occupent des emplois qu’elles considèrent peu épanouissants. Si elles sont désormais plus nombreuses à avoir le statut de cadre, elles ont rarement des salariés sous leurs ordres (49% contre 62% des hommes cadres). Le fameux plafond de verre semble être définitivement bien résistant. En effet, les hommes sont bien plus nombreux à occuper des postes à responsabilités hiérarchiques (35% contre 19%). Et c’est aussi parce qu’elles estiment accéder moins facilement à des formations ou d’une aide en interne comme en externe qu’elles déclarent à 41% seulement réaliser des tâches diversifiées et à 68%, apprendre des choses nouvelles. Malgré un travail « monotone », leurs horaires sont en moyenne moins contraignants et plus prévisibles. Pourtant, une femme sur trois s’estime « débordée » dans son travail. La faute à une mauvaise répartition des tâches au sein du couple ?

VOIR AUSSI

Apprendre à gérer son temps
Burn out : le travail rend fou !
Le travail ne fait pas le bonheur

Plus d'actu sur : L'égalité professionnelle, c'est pour quand ?

Hyperstress au travail : les femmes en première ligne
À partir du 3 novembre à 11h44, nous (les femmes) travaillerons gratuitement
Loi travail : comment les ordonnances d'Emmanuel Macron vont fragiliser les femmes